Jacqueline Devreux

Jacqueline Devreux

À l’ombre des jeunes femmes en fleurs.

Celle dont l’enfance était bercée d’images cinématographiques, photographiques et de longues promenades dans les musées a renoncé à la banalité, l’indifférence, la médiocrité de coeur et d’esprit, l’égoïsme, l’égocentrisme. D’un univers familial triste, malade, médiocre d’un point de vue humain elle a tiré la force de son art et sa capacité de communication affective. L’artiste…

Aron Wiesenfeld

Aron Wiesenfeld

L'expérience métaphysique.

Un entretien Boum! Bang! Aron Wiesenfeld est né en 1972 à Washington et s’est installé à San Diego, en Californie. Il a étudié la peinture à la Cooper Union à New York. Après un court passage dans l’univers des comic books, il devient élève du Centre d’Art de Pasadena, en Californie. Aujourd’hui exposé dans de nombreuses…

Jane Lafarge Hamill

Jane Lafarge Hamill

L’image et son doute.

Jane Lafarge Hamill produit une œuvre au statut particulier. Travaillant principalement sur le portrait elle enchâsse sa propre histoire dans celles de ses modèles en prouvant que toute saisie garde son secret. D’où la déstructuration progressive de ses images et leur « effacement ». Chaque portrait devient un « objet » de hantise et de méditation. Liquidant tout le…

Lars Elling

Lars Elling

L’étrange sentiment d’être désiré.

Il existe un « flow » dans la peinture de Lars Elling. Il n’est pas forcément contrôlé: il déborde, se décadre. De ce qu’on nomme désir ou amour rien n’est montré sinon de manière allusive, décalée. Mais la température est à la fièvre même si la peinture reste froide et semble peu propice aux plaisirs vertigineux dans…

Kosta Kulundzic

Kosta Kulundzic

L’inversion des valeurs.

Influencé par la peinture descriptive comme par la littérature décadente (de Joris-Karl Huysmans aux faits divers en passant par le surréalisme) l’univers de Kosta Kulundzic se compose de mises en scène baroques, fantastiques et fantasmagoriques. S’y mêlent des éléments tirés de sa propre enfance mais aussi des reconstitutions d’anecdotes souvent tragiques puisées dans l’histoire de…

Dino Valls

Dino Valls

Ces corps qui se contorsionnent, ces visages qui nous dévisagent.

Dino Valls peint des regards tristes et bleus qui fixent le spectateur avec l’intensité de l’impuissance. Ces regards au bord des larmes, presque christiques, portent la douleur mais aussi le silence. Une atmosphère un peu embarrassée semble flotter : comment appréhender les corps dénudés de ces jeunes femmes aux lisières de l’adolescence, marquées par des contraintes…

Till Rabus

Till Rabus

Fragments de désir et d’éros.

Les peintures de Till Rabus permettent de ne pas achever encore l’action de penser et surtout de désir. Le fragment permet de recommencer ce qui vient de finir. Le corps éclaté fait la belle à la peur, et de la belle une peur. Mais par tronçons la femme reste préhensible à nos serments menteurs et nos…

Olivier Larivière

Olivier Larivière

Peinture en terre inconnue.

Un entretien Boum! Bang! Dans ses peintures, Olivier Larivière aime nous perdre. Il nous invite à suivre des personnages mystérieux ou nous confronte à des scènes à la fois familières et mystérieuses. Énigme après énigme, ses toiles dessinent ce qui pourrait être une histoire, mais là n’est pas son seul plaisir car avant tout, cet…

Timothy Wilson

Timothy Wilson

Chercher le visage.

« J’aime voir la corrosion détériorer peu a peu ce qui a été d’abord méticuleusement peint ». Timothy Wilson très influencé par l’histoire de l’art aime à n’en pas douter la peinture baroque et ses détails. C’est une double dynamique qui agit à la vue de cette série: se dégage au premier coup d’oeil l’impression d’observer l’étude…

Peter Buechler

Peter Buechler

L’identité clandestine.

Peter Buechler nous apprend à corriger l’idée de l’identité par ses traitements du portrait. Il se mesure par exemple à la complexité d’une lumière blanche fomentée par le spray ou le glissement. Mis en sommeil le visage libère ses renaissances car le seul devoir de sa réalité est soudain d’être rêvé. Sa mémoire se perd…

Jason Umfress

Jason Umfress

La peinture kaléidoscopique.

Jason Umfress explore la puissance des couleurs par la puissance du geste dans les tableaux abyssaux. Il revient à un langage subtil où l’impressionnisme passe par une forme d’abstraction. La simplicité d’apparence reste des plus complexes. Les abysses explorés par l’artiste s’en trouvent renforcés. La fascination surgit à travers ce qui soudain s’opacifie, se « matifie » ou à l’inverse…

Giulia Andreani

Giulia Andreani

La peinture post-historique.

La peinture de Giulia Andreani ressemble à s’y méprendre à une peinture d’histoire. Mais la mémoire photographique d’où tout part est détournée de son contexte en des frontières monochromes bleues ou rosées. En surgissent des émergences fantomatiques, des résurgences de cérémonies officielles, des scènes cinématographiques terriblement lourdes d’ambiguïtés politiques mais aussi d’autres plus sexy ou mythiques.…