Ancien centre de triage du courrier lillois, le Tripostal a été reconverti en centre d’expositions et de résidences artistiques en 2004 à l’occasion du lancement du programme socio-ludo-culturel Lille3000. Pas bling-bling pour un sou, loin des architectures à la mode, sa programmation tonitruante pourrait pourtant lui donner des ailes et des envies d’aller narguer d’autres lieux culturels bien installés ou situés dans les hautes sphères des grandes capitales européennes.

Après avoir notamment accueilli les collections de François Pinault (« Passage du temps» en 2007-2008), celles de Charles Saatchi (« La Route de la Soie » en 2010-2011) et souhaité un joyeux 25 ans au galeriste parisien Emmanuel Perrotin (« Happy Birthday» en 2013-2014), il nous ouvre aujourd’hui les portes des collections de 18 particuliers ayant pour point commun d’habiter en Flandre. L’exposition « Passions Secrètes, collections privées flamandes » a en effet un point de départ peu banal: le constat que la région peut s’enorgueillir d’abriter des dizaines de collectionneurs à la tête d’un trésor que seulement quelques initiés ou voisins chanceux ont pu contempler.

La commissaire d’exposition Caroline David, Directrice des Arts Visuels à Lille3000, a ainsi eu l’opportunité de piocher dans un ensemble de 4000 œuvres. De son travail de titan est née une shortlist de 140 créations aujourd’hui présentées à travers les 6000 m2 du Tripostal.  Dans un parcours sur trois étages, alternant salles géantes immaculées et espaces sombres et confinés, se déploient installations monumentales et œuvres plus modestes, voir microscopiques. Si nous n’avons aucun problème à imaginer comment ces dernières peuvent trouver une place dans un salon ou une chambre, on a plus de mal à visualiser concrètement certains mastodontes de plusieurs mètres de long rentrer dans une maison. Pour nous y aider, quelques photos d’intérieurs de collectionneurs commandées à Gautier Deblonde nous plongent dans des couloirs et des pièces parfois saturés d’art.  Mais au-delà de cet accrochage public d’accrochages privés, on n’en saura pas vraiment plus sur les heureux propriétaires. Qui sont-ils? Comment ont-ils commencé? Pourquoi achètent-ils? Les réponses ne se trouvent pas sur place. À nous de collectionner les avis et les hypothèses.

Passions-secrètes

Panamarenko, Bing of the Ferro Lusto X, 1997, verre, quartz, pop-mixture, pompon, époxy, résine, moteur, aramide, sphères magnétiques et moteur pour air comprimé, 300 x 700 cm. Courtesy: Collection S.M.A.K., Gent – Le Tripostal ©

Ryan Trecartin, Roamie View: History Enhancement (Re'Search Wait'S), 2009 -2010. HD Video, 28:23 min. Image courtesy the artist and Elizabeth Dee, New York ©

Ryan Trecartin, Roamie View: History Enhancement (Re’Search Wait’S), 2009 -2010. HD Video, 28:23 min. Image courtesy the artist and Elizabeth Dee, New York ©

Passions Secrètes au Tripostal de Lille, Julian Opie, Monique, businesswoman-housewife

Vue de l’exposition «Passions Secrètes» au Tripostal de Lille. À gauche: Julian Opie, Monique, businesswoman-housewife #7, 2004, vinyle sur châssis en bois, 192 x 132 cm © Julian Opie – Le Tri Postal. À droite: Sylvie Fleury, Hot Heels, 1999, néons, 150 x 200 cm © Sylvie Fleury – Le Tri Postal. Photographie: Maxime Dufour

Michel François, Souffles dans le verre

Michel François, Souffles dans le verre, 2002-2003, fils de nylon et  300 boules en verre, 250 x 244 x 300 cm, photographie: Julien Foulatier © Michel François – Le Tripostal

Andres Serrano, Object of Desire (Ruger .22 Long Rifle Mark II Target (2)), 1992, Cibachrome. Courtesy: Andres Serrano et Galerie Yvon Lambert

Andres Serrano, Object of Desire (Ruger .22 Long Rifle Mark II Target (2)), 1992, Cibachrome. Courtesy: Andres Serrano et Galerie Yvon Lambert

Sans qu’on s’en rende forcément compte, 4 thèmes ont servi de colonne vertébrale à l’accrochage, sans pour autant dicter un rangement strict. La femme est le premier. Vous accueillent ainsi le portrait minimaliste d’une businesswoman de Julian Opie, un néon haut perché de Sylvie Fleury et une succession d’œuvres fortes sur le sexe faible sous toutes ses coutures: une mère-araignée de Louise Bourgeois côtoie un portrait de la mygale Madonna signé Bettina Reims ou encore une photo d’identité monumentale de la femme du photographe allemand Thomas Ruff.

Second thème, le miroir, présenté dans toutes ses déclinaisons: triangulaire chez Michelangelo Pistoletto, rayé chez Daniel Buren, brisé chez Jim Hodges, concave chez Ann Veronica Janssens ou arc-en-ciel chez Olafur Eliasson. Il n’est pas ici question de vanité, mais plutôt de jouer avec ce drôle d’objet pour créer les effets les plus originaux ou fabriquer des métaphores réfléchissantes menant vers des réflexions plus personnelles.

Guyton Walker

Guyton/Walker, Untitled, 2008, sérigraphies, impressions jet d’encre sur placoplâtre et pots de peinture, 269,9 x 731,5 x 203,2 cm, photographie: Julien Foulatier © Guyton/Walker – Le Tripostal

Jan Fabre, The Hanged

Jan Fabre, The Hanged (Dependens), 1979-2003, polyester, vignettes et clous, 185 x 55 x 45 cm. Courtesy: studio Jan Fabre. Photographie: Maxime Dufour ©

Michaël Borremans, Girls with feathers

Michaël Borremans, Girls with feathers, 2010, huile sur toile, 42 x 36 cm. Courtesy: Zeno X Gallery, Antwerpen ©

Passions Secrètes au Tripostal de Lille, Berlinde De Bruyckere

Vue de l’exposition «Passions Secrètes» au Tripostal de Lille. Au premier plan: Berlinde De Bruyckere, Eén, 2001, moulage en cire, crinière, peau de chevaux et matériaux mixtes, dimensions variables © Berlinde De Bruyckere – Le Tri Postal.   Photographie: Maxime Dufour

Jan Van Oost, La veuve noire

Jan Van Oost, La veuve noire, 1994, sculpture en plâtre, cheveux et textile, 140 x 40 x 80 cm, photographie: Julien Foulatier © Jan Van Oost – Le Tripostal

Troisième thème, l’Amérique et ses symboles, vaste programme, avec: des fragments de la statue de la liberté par Danh Vo, enfant de boat-people, un ensemble de clichés scato-cacao de Paul McCarthy réalisé lors d’une action parodiant l’attraction made in Disney « Pirates des Caraïbes » ou encore des photographies du maître Joseph Beuys lors de sa célèbre performance « I like America and America likes Me » au côté d’un coyote symbolisant le peuple indien. La grande dame U.S. en prend ici pour son grade, présentée comme une sorte de fabrique à neuneus mais aussi comme le berceau d’artistes singuliers se servant de l’histoire mouvementée de leur patrie comme toile de fond de leur création.

Enfin, c’est l’art belge qui est consacré dans un quatrième chapitre avec notamment Wim Delvoye, Jan Fabre, Berlinde de Bruyckere ou encore Kris Martin. Tous s’illustrent par des œuvres qui ne laissent jamais indifférent et qui sont la preuve que l’art belge est roi, des blagues comme des claques. Le couple de daims s’enfilant de Wim Delvoye fait sourire. Le pendu en punaises de Jan Fabre met plutôt mal à l’aise alors que l’installation de Berlinde de Bruyckere ne quittera jamais votre tête. Un cheval recomposé est littéralement avachi sur une structure en métal, une sculpture inspirée des dépouilles de canassons trouvées sur les champs de bataille, soufflés et transportés dans les branches par les explosions.

Et c’est loin d’être tout car, il faut l’avouer, cette exposition est riche, très riche même, certainement comme le sont celles et ceux qui ont acquis ces œuvres. « Passions Secrètes, collections privées flamandes » jusqu’au 4 janvier 2015 au Tripostal – Avenue Willy Brandt à Lille.

Thomas Struth, Audience

Thomas Struth, Audience 5/Galleria dell’Accademia, Florence, 2004, C-print, 179,5 x 309 cm © Thomas Struth

Annette Messager, Mes vœux sous filet

Annette Messager, Mes vœux sous filet – le coeur, 1997-1999, 135 photographies noir et blanc, ficelles, 211 x 177 cm, photographie: Julien Foulatier. Courtesy: Annette Messager – Marian Goodman Gallery ©

Paul McCarthy & Damon McCarthy

Paul McCarthy & Damon McCarthy, Houseboat Party Photograph Portfolio, 2005, 71 photographies couleurs, installation: 769 x 212 cm, photographie: Julien Foulatier. Courtesy: Paul McCarthy – Damon McCarthy – Hauser & Wirth ©

Vue de l’exposition Passions Secrètes au Tripostal de Lille, Louise Bourgeois, Spider

Vue de l’exposition «Passions Secrètes» au Tripostal de Lille. De gauche à droite: Louise Bourgeois, Spider I, 1995, bronze, 118 x 110 x 38 cm © Louise Bourgeois – Le Tripostal / Anselm Kiefer, Phryne, 2008-2011, résine, plâtre et briques en terre cuite, 210 x 150 x 130 cm © Anselm Kiefer – Le Tripostal / Thomas Ruff, Portait (V.Libermann), 1999, tirage C-print, 230 x 185 cm © Thomas Ruff – Le Tripostal – photographie: Maxime Dufour

Wim Delvoye, Trophy

Wim Delvoye, Trophy, 1999, daims taxidermisés, 183 x 89 x 106 cm, photographie: Julien Foulatier. Courtesy: Studio Wim Delvoye – Le Tripostal ©

John De Andrea, Black Woman

John De Andrea, Black Woman with folding chair, 1978, peinture sur résine synthétique, 180 x 50 x 50 cm. Courtesy: John De Andrea ©

Matthew Day Jackson

Matthew Day Jackson, Bullet Man, 2011, photogravure, 202 x 118 cm. Courtesy: Matthew Day Jackson, Hauser & Wirth ©

Kris Martin, T.Y.F.F.S.H.H

Kris Martin, T.Y.F.F.S.H.H, 2009, ballon à air chaud et ventilateurs, dimensions variables, photographie: Julien Foulatier. Courtesy: Sies + Höke, Düsseldorf – Le Tripostal ©


Artistes présentés dans l’exposition (par ordre alphébétique): Francis AlÿsCarl AndréKathryn Andrews – Art & Language – Robert BarryRuben BellinkxJoseph BeuysThomas BogaertMichaël Borremans  – Louise BourgeoisDirk BraeckmanSergey Bratkov – Daniel Buren – Matthew Day Jackson – John De AndreaGautier DeblondeBerlinde de Bruyckere – Thierry De Cordier – Ronny DelrueWim DelvoyeRobert DevriendtRineke DijkstraLili DujourieSam DurantOlafur Eliasson  – Elmgreen & Dragset – Jan FabreSylvie FleuryMark Flood – Claire Fontaine – Michel FrançoisDouglas Gordon – Dan Graham – Wade Guyton & Kelley Walker – Jim HodgesAnn Veronica JanssensRashid JohnsonJacob KassayMike Kelley – Anselm Kiefer – Joachim Koester – Eugène Leroy – Brendan Lynch – Kris Martin – Paul Mc Carthy – Annette MessagerTracey Moffatt – Yasumasa Morimura – Juan Muñoz – Hans Op De BeeckJulian OpieTony Oursler – Panamarenko – Elizabeth Peyton – Michelangelo Pistoletto – Bettina Rheims – Gerhard Richter – Robert Barry – Mimmo Rotella – Sterling RubyThomas RuffMatthieu Ronsse – Wilhelm Sasnal – Thomas SchütteAndres SerranoSantiago Sierra – Dash Snow – Thomas Struth – Larry SultanEd Templeton – Ryan Trecartin – Luc Tuymans – Koen van den BroekRinus Van de Velde – Iris Van Dongen & Kimberly Clark – Jan Van Oost – Jacques VerduynJan Vercruysse – Danh Vo et Francesca Woodman

Vous aimerez aussi :