Xevi Solà poursuit une quête paradoxale de l’identité avec fantaisie, charme et une drôlerie qui frôle parfois la caricature. La figuration – en clin d’œil autant à Francis Bacon, Amedeo Modigliani qu’à Vincent Van Gogh, Yue Minjun et Ai Weiwei, impose un humour poétique. Mona Lisa de Léonard de Vinci y devient presque androgyne en des jeux d’horizontales et de verticales et la crudité des couleurs. Le portrait crée un monde hybride et animé. C’est un plaisir visuel. La fantaisie avance. Le barcelonais y va à cœur joie, sans complexes.

Xevi Solà

© Xevi Solà, Bacon, huile sur bois, 60×60 cm

Xevi solà, Help

© Xevi Solà, Help, huile sur toile, 46×55 cm

Xevi solà, Fake Modigliani

© Xevi Solà, Fake Modigliani, huile sur toile, 55×46 cm

© Xevi Solà, Xevi Minjun, huile sur bois, 60×60 cm

Xevi Solà

© Xevi Solà, Fit Weiwei, huile sur bois, 60×60 cm

Xevi Solà

© Xevi Solà, Gioconda, huile sur bois, 60x60cm

Reprenant modèles et icônes il en prolonge l’indétermination, la folie, la marginalité, l’étrange en posant la question de la sexualité et du genre selon une reprise de l’imagerie érotique. Aucune concession et sans provocations superfétatoires. L’énergie de la différence passe dans la dislocation des catégories et des genres. Existe ce dont Marlene Dumas fut la pionnière: la sortie de la scène non d’une illusion mais de l’Illusion au profit de l’ « obscénité » (à savoir ce qui est hors scène) trans-esthétique et trans-éthique.

Dans ce champ le prétendu érotisme opère. Il devient le parfait opposé de ce que l’on entend par ce mot. L’art brouille donc la comédie de l’art, et celle de l’idéologie des sociétés et de leurs médias. Face au strip-tease classique qui livre phantasmes et fantasmes à sexe ouvert, surgit un autre champ dont la transparence reste opaque. Apparaît un angle de « prise » sous lequel face à la débauche inutile de signes distinctifs – qui ne font que jouer du pareil et de même et à force ne suscitent que l’indifférence – le sexe comme le portrait reprend tout son sens dans en des déviances ironiques.

Xevi solà, Leda

© Xevi Solà, Leda, huile sur toile, 60×74 cm

Xevi solà, Bondage

© Xevi Solà, Bondage, huile sur toile, 60×74 cm

Xevi solà, Blanca

© Xevi Solà, Blanca, huile sur toile

Xevi solà, Melancholic pee

© Xevi Solà, Melancholic pee, huile sur toile, 89×115 cm

Xevi solà, Cactus 3

© Xevi Solà, Cactus 3, huile sur toile, 60×74 cm

Xevi solà, Fresh flower

© Xevi Solà, Fresh flower, huile sur toile, 114×146 cm

Xevi solà, Son in law

Xevi Solà, Son in law, huile sur toile, 60×74 cm

Xevi solà, Ben Wa balls

© Xevi Solà, Ben Wa balls, huile sur toile, 60×74 cm

© Xevi solà, Lullab

© Xevi Solà, Lullab, huile sur toile, 60×74 cm

Xevi solà, Trick or treat

© Xevi Solà, Trick or treat, huile sur toile

Xevi solà, Opponent

© Xevi Solà, Opponent, huile sur toile, 55×46 cm

Xevi solà, Blue on blue

© Xevi Solà, Blue on blue, huile sur toile, 55×46 cm

Xevi solà, Lady with an Ermine

© Xevi Solà, Lady with an Ermine, huile sur toile, 74 x 60 cm

Xevi solà, Outer space

© Xevi Solà, Outer space, huile sur toile, 89×116 cm

Xevi solà, Cactus Queen

© Xevi Solà, Cactus Queen, huile sur toile, 116×89 cm

Xevi solà, Heroes

© Xevi Solà, Heroes, huile sur toile, 130×162 cm

Vous aimerez aussi :