L’empire nippon se distingue (entre autres) par ses sumos et leur sexualité. Le pays n’est pas le seul à se sacrifier à de tels rites. En temps de guerre le monde se choisit de nouveaux guerriers: les sportifs. Leur univers revendique ou affiche une prétendue virilité: elle fait bien rire Tom de Pékin qui sait ce que cela cache: combien de sportifs ont choisi leur vocation pour une intention soit inconsciente soit ouvertement quoique rarement revendiquée: l’homosexualité latente ou affichée?

Ce qui est vrai pour les sportifs l’est tout autant pour les sportives. Et l’on ne peut que s’amuser de tout ce qui est hypocritement voilé derrière les exploits ou records et que l’artiste fait surgir: dans ses dessins il arrive que deux footballeurs éjaculent ouvertement en plein match… Preuve que chez lui le sportif n’est plus sur ses gardes: il s’abandonne à sa société qui n’a plus grand-chose de secrète.

Tom de Pékin, gayhouse© Tom de Pékin, série « Gayhouse »
Tom de Pékin, gayhouse© Tom de Pékin, série « Gayhouse »
Tom de Pékin, gayhouse© Tom de Pékin, série « Gayhouse »
Tom de Pékin, l'inconnu de lac© Tom de Pékin, « L’inconnu du lac »
Tom de Pékin, le fleuve © Tom de Pékin, série « Le fleuve »
Tom de Pékin, le fleuve © Tom de Pékin, série « Le fleuve »
Tom de Pekin-10 © Tom de Pékin, série « Le soir à la plage »Tom de Pekin-11 © Tom de Pékin, série « Le soir à la plage »Tom de Pekin-12 © Tom de Pékin, série « Le soir à la plage »
Tom de Pékin, Sortie du soir© Tom de Pékin, série « Sortie du soir »
Tom de Pekin-18© Tom de Pékin, série « Sortie du soir »
Tom de Pékin, Sortie du soir© Tom de Pékin, série « Sortie du soir »
Tom de Pékin, Sortie du soir© Tom de Pékin, série « Sortie du soir »
Tom de Pékin, Sortie du soir© Tom de Pékin, série « Sortie du soir »
Tom de Pékin, Sortie du soir© Tom de Pékin, série « Sortie du soir »

Avec « À prendre le Sumô » Tom de Pékin se garde bien d’être trop directif (quoi que…). Sous forme d’ « austérité » (qu’il cultive si peu) l’artiste propose l’implicite plus que l’explicite. Le corps gay entouré de sa ceinture adipeuse est soumis, sous forme de combat, à un sentiment panthéiste dû à la chaleur et à la proximité des corps. Apparemment les « désirs » sont détournés: il s’agit de se montrer bon élève. Mais le maître sait de quoi il retourne comme par quoi il est retourné.

L’artiste joue le roué ironique. Eros exclut les excès – sinon du zèle du désir. Néanmoins un plastron sur le ventre ne peut cacher qu’il y a deux poids, deux mesures: elles se conjuguent dans la litote. Preuve que même en amour il s’agit de suivre des prescriptions dont le créateur énumère complaisamment les codes. À tout pratiquant d’en faire bon usage.  C’est le moyen d’être en bonnes mains et soumis à des directions sûres. Toute l’œuvre du créateur pousse donc au plus grand sans-gêne: ses lions ne font pas de grimaces. Ses faux eunuques pas plus. L’élan érotique ne perd jamais ses droits ni sa souplesse. L’ardeur, le sang piquant sont là. Les personnages vivent au milieu en êtres plus que sensibles. L’homme est-il bon, est-il méchant? Pas spécialement. Et ce n’est pas le problème. Les corps chavirent les cœurs en chœur.

Qu’elle soit – dans les dessins de l’artiste –  le signe et non la chose reste peut être ce qui les ravit. Le plaisir du signe demeure le noyau même de ce qui chez les sportifs (mais ils ne sont pas les seuls) représente un érotisme contraire à celui des geishas. Les gestes de celles-ci ne sont qu’une eau gazeuse trop plate: elle réconforte sans piquer. Ce n’est là qu’un jeu un peu trop colombe et non un sport où la noce gay est portée à son maximum.

Tom de Pekin-4© Tom de Pékin, série « Haldernablou »
Tom de Pékin, Haldernablou© Tom de Pékin, série « Haldernablou »
Tom de Pékin, Poussinade© Tom de Pékin, série « Poussinade »
Tom de Pékin, Poussinade© Tom de Pékin, série « Poussinade »
Tom de Pékin, Poussinade© Tom de Pékin, série « Poussinade »
Tom de Pékin, Poussinade© Tom de Pékin, série « Poussinade »
Tom de Pékin, The dark lake© Tom de Pékin, série « The dark lake »
Tom de Pékin, The dark lake© Tom de Pékin, série « The dark lake »
Tom de Pékin, The dark lake© Tom de Pékin, série « The dark lake »
Tom de Pékin, The dark lake© Tom de Pékin, série « The dark lake »
Tom de Pékin, The dark lake© Tom de Pékin, série « The dark lake »

Vous aimerez aussi :