Tamina Beausoleil ne se contente pas pour ses dessins du minimum vital. Le corps devient corpus. Et c’est une chose extraordinaire que ses abattis. Grouillent des animaux de tout genre dans des intestins sous la grande nacre du ventre. Les bêbêtes n’y ont plus rien de faméliques. Certes leur lustre rend jusqu’au bouc novice – d’autant que les égéries de l’artiste ne font pas forcément bombance de ses rognons même si elles caressent parfois sa corne d’abondance. Néanmoins elles ne se contentent pas seulement de montrer leur saints.

L’artiste prouve qu’il existe toujours de belles surprises dans une belle personne. C’est à la fois féroce et poétique. Les abats sont marqués d’étoiles de mer qui finissent en queues de poisson. Tout un peuple intérieur chevauche les belles. Qu’importe si la fusion dans le réel n’est pas au rendez-vous.

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°49

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°58

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°55

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°56

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°50

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°53

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°59

Tamina Beausoleil

© Tamina Beausoleil, F.S. n°52

Ainsi, celle à qui on voulut retirer la langue, Tamina Beausoleil la tire à son tour. Et elle brouille les cartes qui donnent de l’atout. Elle déduit le dehors de dedans. Son parlement de pucelles célèbre les charmes du dessin. Tamina Beausoleil en demeure la reine. Ouvrant la bouche l’artiste ne laisse rien entendre, mais ses dessins parlent pour elle. Le dedans monte à la surface où les bulles crèvent et ça  donne un air de fête. Les corps dansent sur des fils avant de s’envoler dans des gazouillis d’oiseaux. Les corps sont heureux au niveau du nombril mais tout autant dessus que dessous. Preuve qu’il faut de tout pour faire de l’éclectisme et pas uniquement des rotoplots. Tout regardeur peut donc entrer dans de tels corps pour s’y sentir à l’aise comme dans une bonne maison. Son fond est si fameux qu’il en devient surface.

Tamina Beausoleil

Tamina Beausoleil, Femme Sauvage n°1

Tamina Beausoleil

Tamina Beausoleil, Femme Sauvage n°6

Tamina Beausoleil

Tamina Beausoleil, Femme Sauvage n°10

Tamina Beausoleil

Tamina Beausoleil, Femme Sauvage n°2

Tamina Beausoleil

Tamina Beausoleil, Femme Sauvage n°14

Tamina Beausoleil

Tamina Beausoleil, Femme Sauvage n°12

Pin It on Pinterest

Shares
Share This