Murielle Belin se laissait-elle bercer, petite, par ces contes où « il était une fois »? Ou c’est peut être au fil de ses rencontres quand, jeune demoiselle d’une dizaine d’années, elle fréquente les ateliers d’artistes. Peintres, marionnettistes, prestidigitateurs, poètes autant de sources d’inspiration pour ses œuvres à venir. Murielle Belin s’intéresse d’abord à la restauration de tableaux. Et ce n’est qu’en 2002 qu’elle décide de se consacrer pleinement à la création, donnant naissance à ses miniatures. Sous verre ou en plein air, ces êtres hybrides vous regardent, vous questionnent. Sont-ils dans l’attente d’une réponse sur leur condition? Grimaçants, gémissants, ahuris, ils sont prisonniers dans un corps d’oiseaux ou de chauve-souris ou tout simplement pris dans les eaux troubles d’un bocal de verre. Murielle Belin s’est constituée une galerie de taxidermie. Elle travaille la plume, les cheveux, les corps d’animaux et enfante des créatures nées de voyages dans son imaginaire. Un imaginaire où se côtoient iconographies anciennes, peintures d’anatomie, bestiaires de tous âges et imageries religieuses ou scientifiques.

Dans son cabinet de curiosités, on peut aussi y admirer ses huiles sur bois, encadrés par des paperoles. Travail minutieux de papiers roulés, que réalisaient les nones des couvents de France pour mettre en scène des reliques de saints ou des images pieuses qu’elles peignaient parfois elles-mêmes. Murielle Belin se réapproprie cette technique pour mieux la détourner. Le résultat est cocasse. Pendu à l’aide de leur propre chevelure ou prisonnier dans l’humus, que de pauvres mortels voués à une fin prochaine! Ces personnages et ces décors torturés font sourire. Entre effroi et humour noir, l’univers burtonien n’est pas loin. Parce que l’artiste aussi sait raconter des histoires ou plutôt des contes pour adultes où le sérieux est un intrus. Et Bernard Le Bouyer de Fontenelle de nous rappeler: «  Ne prenez pas la vie au sérieux; de toute façon, vous n’en sortirez pas indemnes. »

Murielle BelinMurielle Belin ©
Le caqueteur, Murielle BelinLe caqueteur, Murielle Belin ©
L'écornée, Murielle BelinL’écornée, Murielle Belin ©
Reliquaire, Cathia d'Allois, Murielle BelinReliquaire, Cathia d’Allois, Murielle Belin ©
Reliquaire, La petite pendue, Murielle BelinReliquaire, La petite pendue, Murielle Belin ©
Murielle BelinMurielle Belin ©
Murielle BelinMurielle Belin ©
 Sculpture en bocal, Crâne en coeur, Murielle BelinSculpture en bocal, Crâne en coeur, Murielle Belin ©

Les oeuvres de Murielle Belin sont exposés jusqu’au 14 avril 2012 à La Galerie Béatrice Soulié.

Galerie Béatrice Soulié

21, rue Guénégaud
75006 Paris
Métro : Pont Neuf ou  Odéon
Tél. : 01 43 54 57 01

Vous aimerez aussi :