Gilles Balmet est un jeune artiste, né en 1979 près de Grenoble, résidant aujourd’hui entre sa ville d’origine et Paris. Diplômé des Beaux-Arts de Grenoble en 2003, représenté par la Galerie Dominique Fiat à Paris, ce touche à tout (peintre, dessinateur, photographe et vidéaste) explore la frontière entre figuration et abstraction.

Utilisant le travail en série lui permettant « de déceler une essence commune à toutes les œuvres, une certaine logique interne que ne révèlerait pas chaque œuvre considérée isolément », il s’accorde l’idée de pousser toujours plus loin l’exploration de chaque piste. Dans certaines de ses séries et de ses vidéos, il utilise  l’idée de la symétrie, qui est, pour lui, « une simulation, un prétexte à la création de formes ».

Gilles Balmet, paysages interstitiels© Gilles Balmet, paysages interstitiels, 2009-2010  encres sur papier  70x100cm
Gilles Balmet, les nouveaux territoires,© Gilles Balmet, les nouveaux territoires, encres colorées sur papier 29,7 X 42 cm
Gilles Balmet, les nouveaux territoires© Gilles Balmet, les nouveaux territoires, encres colorées sur papier 29,7 X 42 cm
Gilles Balmet, les nouveaux territoires© Gilles Balmet, les nouveaux territoires, encres colorées sur papier 29,7 X 42 cm

Pour sa peinture, l’artiste utilise une méthode ancestrale : tremper ses toiles dans un bain d’eau. La base de son travail réside dans la façon dont la matière se plie, se déplie ou se casse, laissant la couleur se répandre. Se fiant au hasard, Gilles Balmet laisse la peinture se déployer dans le mouvement singulier qu’est celui de la volonté de la matière.  Il se « dessaisit de la matière sans s’abandonner à l’illusion de l’incontrôlé ». Sa peinture apparaît alors comme des paysages forestiers, lunaires ; elle peut faire émerger dans nos esprits de spectateurs un bestiaire fantastique, comme pour la série picturale des « Untitled (Rorschach) », inspirée du test de Rorschach, pour laquelle il a utilisé une technique de dripping, popularisée par Jackson Pollock.

Gilles Balmet, Untitled Rorschach© Gilles Balmet, Untitled Rorschach, 2004 / 2007
Gilles Balmet, Aura© Gilles Balmet, Aura, 2010, encre sumi sur papier Washi
Gilles Balmet, anywhere out of the world© Gilles Balmet, anywhere out of the world, 2008, peinture glycérophtalique sur papier
Gilles Balmet, ink moutaines© Gilles Balmet, ink moutaines, Lavis d’encre de Chine et peinture à la bombe sur papier  29,7 x 42 cm
Gilles Balmet, ink moutaines© Gilles Balmet, ink moutaines, Lavis d’encre de Chine et peinture à la bombe sur papier  29,7 x 42 cm
Gilles Balmet, Dunes© Gilles Balmet, Dunes, lavis d’encre de Chine sur papier 70 x 100 cm 2008
Gilles Balmet, Dunes© Gilles Balmet, Dunes, lavis d’encre de Chine sur papier 70 x 100 cm 2008

L’artiste laisse le spectateur se perdre dans son propre voyage, un imaginaire géographique, parfois romantique, où le réel a une certaine force chimérique, projetant les fantasmes de sa conscience. Gilles Balmet glisse sur la limite qui existe entre le figuratif et l’abstrait, comme le faisaient avant lui les Impressionnistes.

 Gilles Balmet, tableau Eruption© Gilles Balmet, tableau Eruption, 2010, lavis d’encre de Chine et peinture acrylique à la bombe sur papier 100×70 cm
Gilles Balmet, Silver reliefs triptyque, triptyques et diptyques© Gilles Balmet, Silver reliefs triptyque, triptyques et diptyques  2012, peinture acrylique argent sur papier noir 300gr ou 3 ou 2 x 100 x70 cm

Vous aimerez aussi :