Une mine de plomb. C’est le médium exclusif qu’a choisi Davor Vrankić pour ses dessins souvent immenses. Avec pour objectif  de montrer que le dessin, habituellement considéré comme quelque chose de préparatoire, offre autant de possibles que la peinture. Il permet à cet artiste croate, qui vit et travaille à Paris et New-York, de s’exprimer de façon aussi complexe que variée.

Une complexité que le spectateur a l’impression de saisir. Elle en devient presque tangible lorsqu’il pénètre dans cette image en 3D. Vaine illusion. Et pour cause, Davor Vrankić ne travaille à partir d’aucun modèle. Il recrée le réel. De la peinture classique au dessin animé, en passant par le cinéma et la photo des années 1930, ce magma d’expériences visuelles se matérialise sous un trait de crayon précis et obsessionnel. Les différents effets photographiques utilisés dans le dessin — comme le grand angle, le flou et la surexposition — ne servent qu’à brouiller les pistes. Tout semble vrai et tout est faux.

Davor Vrankic, The Anatomy Lesson, Toy Story I, 1997-1998, Mine de plomb sur papier, 110 x 220 cm Davor Vrankic, The Anatomy Lesson, Toy Story I, 1997-1998, Mine de plomb sur papier, 110 x 220 cm ©
Davor Vrankic, The Anatomy Lesson, Toy Story III, 2003, Mine de plomb sur papier, 150 x 750 cm Davor Vrankic, The Anatomy Lesson, Toy Story III, 2003, Mine de plomb sur papier, 150 x 750 cm ©

Cet observateur attentif, ce visionnaire réinvente chaque parcelle du réel, en accordant à tous les éléments de ses dessins la même importance. De là, naît le chaos. Mais pas celui qui hante les œuvres de Jérôme Bosh et ses scènes de tortures qui frôlent le grotesque. Non, Davor Vrankić envisage le chaos comme une forme de renaissance, « le véritable état du monde ».
Dans In the house, there were two of us, les plis et replis d’un édredon douillet et moelleux épousent la forme d’un corps sans vie, d’un gisant. Un être devenu le terreau fertile d’une flore luxuriante. Malgré le tragique et la cruauté  de cette scène, un sentiment de paix habite le spectateur. Peut-être parce que ces figures humanoïdes qui peuplent les dessins de Vrankic sont mortes. À l’image des créatures de Dado, leur regard fixe ne fuit pas le spectateur mais l’ignore tout simplement. De la série Painters & Co, se dégage une impression de douce torpeur. Dans cet entremêlement de matière et d’espace, les figures sont « broyées » pour laisser place à d’autres formes de vie et perpétuer ainsi un cercle vertueux.

Davor Vrankic, In the House, There were two of us, Crayon sur papier, 2008, 50 x 32,5 cm Davor Vrankic, In the House, There were two of us, Crayon sur papier, 2008, 50 x 32,5 cm © Courtesy Galerie Alpha
Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm © Courtesy Galerie Alpha
Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm © Courtesy Galerie Alpha
Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm © Courtesy Galerie Alpha
Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm Davor Vrankic, Painters & Co., 2006-2007, Mine de plomb sur papier, 50 x 32,5 cm © Courtesy Galerie Alpha
Davor Vrankic, The Anatomy Lesson, Love Story III, 1995-1997, Mine de plomb sur papier, 100 x 140 cm Davor Vrankic, The Anatomy Lesson, Love Story III, 1995-1997, Mine de plomb sur papier, 100 x 140 cm ©
Davor Vrankic, Asphyxia, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 80 x 120 cm Davor Vrankic, Asphyxia, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 80 x 120 cm ©
Davor Vrankic, Asphyxia, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 80 x 120 cm Davor Vrankic, Asphyxia, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 80 x 120 cm ©
Davor Vrankic, Scenes from the Interior, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 34,5 x 51 cm Davor Vrankic, Scenes from the Interior, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 34,5 x 51 cm ©
Davor Vrankic, Scenes from the Interior, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 34,5 x 51 cm Davor Vrankic, Scenes from the Interior, 2005-2006, Mine de plomb sur papier, 34,5 x 51 cm ©
Davor Vrankic, Les Cadeaux, Stay Beautiful, 2008, Mine de plomb sur papier, 105 x 260 cm Davor Vrankic, Les Cadeaux, Stay Beautiful, 2008, Mine de plomb sur papier, 105 x 260 cm ©
Davor Vrankic, High noon, Petite guérisseuse, 2010, Mine de plomb sur papier, 210 x 165 cm Davor Vrankic, High noon, Petite guérisseuse, 2010, Mine de plomb sur papier, 210 x 165 cm ©
Davor Vrankic, High noon, No Title, 2001, Mine de plomb sur papier, 70 x 100 cm Davor Vrankic, High noon, No Title, 2001, Mine de plomb sur papier, 70 x 100 cm ©

« Les visions les plus terribles sont parfois celles des auteurs les plus sensibles et les plus gentils. » Laurent Danchin

Davor Vrankić est représenté par la Galerie Alfa. L’Espace Topographie de l’Art, dans le cadre de son exposition Connivences Secrètes, expose des dessins de l’artiste. Les œuvres de l’artiste seront également présentés sous la nef du Grand Palais, du 29 mars au 1er avril, lors de l’édition 2012  de Art Paris Art Fair.

Galerie Alfa                                                                     
12 rue de L’Échaudé 75006 Paris
01 43 26 33 56
contact@galeriealfa.com

L’Espace Topographie de l’Art
15 rue Thorigny 75003 Paris
01 40 29 44 28
topographiedelart@orange.fr