Les œuvres d’Anne-Sophie Viallon proposent le plaisir des songes. À coups de lambeaux de matières, surgissent l’immense et l’intime, le ferme et le fluctuant, le furtif et l’évident. Se crée un maillage non sans élégance incarnée dans une fugacité cyprine: dessus, dessous, sur les côtés, tout est soufflé d’une mouvance contagieuse. Les « dépôts » nous emportent dans le tourbillon de rêves où chaque pensée reste brûlure. Et soudain au milieu de tels songes, le monde se perd en dérive chorégraphique. L’émotion reste intacte et ironique dans la délicatesse d’un tel travail.

Anne-Sophie Viallon, au fil des vies

© Anne-Sophie Viallon, Série: Au fil des vies

Anne-Sophie Viallon, au fil des vies

© Anne-Sophie Viallon, Série: Au fil des vies

Anne-Sophie Viallon, au fil des vies

© Anne-Sophie Viallon, Série: Au fil des vies

Anne-Sophie Viallon, au fil des vies

© Anne-Sophie Viallon, Série: Au fil des vies

Anne-Sophie Viallon, au fil des vies

© Anne-Sophie Viallon, Série: Au fil des vies

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez


Anne-Sophie Viallon
suggère une beauté particulière dans un art qui semble le plus simple mais qui demeure le plus difficile. Ses « empreintes » derrière les faux-semblants, les faux-fuyants, les pirouettes, proposent un imaginaire doux et provocant. Les croisements interactifs de divers techniques et matières (dont la couture et le textile) permettent des détournements audacieux d’où jaillissent des éléments perdus, des solitudes dont les vagues s’obstinent. Les traits discrets traversent l’infini des supports. Leurs courbes se prononcent. C’est une caresse qui erre parmi des instants qui paraissent parfois démesurées.

Procéder de la sorte revient à gratter le refoulé, à produire de l’inconscient par la matière plastique et ses incisions. L’inconscient c’est ce qui redonne vie à la matière pour une autre vision. D’où, chez Anne-Sophie Viallon, la « suite » de signes plastiques, leurs jeux de lignes, leurs danses. Ils deviennent les ferments de relations à soi et au monde.

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, embrassez qui vous voudrez

© Anne-Sophie Viallon, Série: Embrassez qui vous voudrez

Anne-Sophie Viallon, dé-paysage

© Anne-Sophie Viallon, Série: Dé-paysage

Anne-Sophie Viallon, dé-paysage

© Anne-Sophie Viallon, Série: Dé-paysage

Anne-Sophie Viallon, dé-paysage

© Anne-Sophie Viallon, Série: Dé-paysage

Anne-Sophie Viallon, dé-paysage

© Anne-Sophie Viallon, Série: Dé-paysage

Anne-Sophie Viallon, dé-paysage

© Anne-Sophie Viallon, Série: Dé-paysage