La Camera Obscura, ça vous parle? Probablement, mais au cas où, voici tout de même une piqure de rappel: il s’agit de l’ancêtre de la photographie, datant de l’Antiquité et utilisant l’un des fondements des Lois de la sacro-sainte Optique. Une appelation bien noble certes, mais qui ne désigne ni plus ni moins qu’un petit trou dans les volets d’une chambre plongée dans l’obscurité, ou en version modélisée, dans une boîte noire. Par un jour de grand soleil et avec une certaine science du trou, la convergence des rayons lumineux permet la projection d’une image renversée de ce qui se passe à l’extérieur de la chambre (ou de la boîte).

Apparemment, l’objet aurait rendu de précieux services à nos amis les peintres tout au long de l’histoire de l’art. En effet, une technique consiste à fixer de la toile sur l’image alors projetée afin de pouvoir reproduire un sujet dans ses moindres détails. Peu d’entre eux en revendiquent l’utilisation, mais parmi ces derniers on trouve Vermeer, Canaletto ou encore Joshua Reynolds… Allez savoir d’ou vient tant d’exactitude dans le réalisme?

Là où notre intérêt commence à se dédoubler, c’est quand deux photographes/vidéastes: Romain Alary et Antoine Levicommencent à se pencher sur l’utilisation de cette technique pluriséculaire. Leur idée est bel et bien d’utiliser la Camera Obscura à l’échelle de pièces d’habitation, cuisines et autres living-rooms. Le but final étant de faire jouer la projection obtenue avec l’intérieur des logements, afin de faire en sorte que le paysage extérieur s’immisce peu à peu dans l’intime. Les textures se mélangent alors, de nouvelles couleurs s’invitent, et la déco de l’appartement servant à l’expérience s’en trouve plus chamboulée qu’après le passage d’une équipe de télévision.

Camera Obscura By Nyght

Camera Obscura By Nyght © Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.e

Stenop.es

© Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.es

Stenop.es

© Stenop.es

Ce qui nous donne de façon plus pragmatique des spectacles d’une beauté fascinante qu’on voudrait tous avoir au-dessus de notre évier. Il y a de quoi se plonger dans la contemplation et perdre pied avec la réalité lorsque l’on voit autobus et passants défiler sur son plafond. La collaboration Stenop.es propose une série de clichés des projections obtenues qui non seulement d’être saisissants, constituent une véritable invitation à tenter l’expérience à domicile. Les perspectives sont altérées au gré des ombres, les volumes décuplés et la lumière tout bonnement surnaturelle. Et on peut ressentir un goût pour l’artisanat, le do it yourself, le bricolage… Qui sera alors vraiment surpris de les voir décliner la Camera Obscura en imagerie 3D?

First camera obscura 3D anaglyph

First camera obscura 3D anaglyph © Stenop.es

First camera obscura 3D anaglyph

First camera obscura 3D anaglyph © Stenop.es

First camera obscura 3D anaglyph

First camera obscura 3D anaglyph © Stenop.es

First camera obscura 3D anaglyph

First camera obscura 3D anaglyph © Stenop.es

At Rencontres d'Arles 2012, Photography 4x2,5M

At Rencontres d’Arles 2012, Photography 4×2,5M © Stenop.es

At Rencontres d'Arles 2012, Photography 4x2,5M

At Rencontres d’Arles 2012, Photography 4×2,5M © Stenop.es

At Rencontres d'Arles 2012, Projection

At Rencontres d’Arles 2012, Projection © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Paris, A Pinhole movie project

Paris, A Pinhole movie project © Stenop.es

Et les prouesses ne s’arrêtent pas là. Ces deux charmants briscards filment en time-lapse et montent le tout sur des fonds sonores expérimentaux s’accordant avec les atmosphères locales. À regarder à toute heure, en salivant d’attente pour le prochain montage. D’ailleurs, ils recherchent en permanence des lieux dénotant un certain intérêt esthétique pour venir filmer avec leur dispositif. Qui est tenté?