Pierre Lamalattie est un artiste français né en 1956 dans le Limousin. À l’adolescence son goût pour l’art le pousse à la conquête de Paris et de l’Italie pour y visiter nombre de musées. Promu à une carrière d’ingénieur, il intégrera en 1975 l’Agro, puis se tournera vers les métiers d’art à savoir la peinture figurative. En 2007 et jusqu’en 2009 il participe au Salon Macparis et quelques temps plus tard, se prend d’amour pour l’écriture et collabore notamment avec la revue Ecritique.

Les œuvres de Pierre Lamalattie sont empreintes d’une véritable sensibilité, d’une véritable connaissance de l’Homme. « Les Curriculum Vitae » est une série de portraits d’hommes et de femmes, d’ici et d’ailleurs, de témoignages. Une phrase… courte pour résumer une vie. Certains font sourire, d’autres font mal, certains d’entre eux invitent à s’interroger. Quel portrait, quel CV me correspond le plus? S’agit-il de moi?

C’est sans prétention que ces portraits, ces visuels, poussent à une introspection personnelle de notre place dans la société, à la réflexion de l’Homme politique, économique et social que nous sommes. Une proposition philosophique sur ce que sont nos vies, nos inspirations personnelles, nos désillusions et l’aspect absurde de notre vécu. Un éloge à la vie.

Pierre Lamalattie, Chantal

© Pierre Lamalattie, Chantal, acrylique, huile et matériaux, 16×22 cm

Pierre Lamalattie, Caroline

© Pierre Lamalattie, Caroline, acrylique, huile et matériaux, 50×65 cm

Pierre Lamalattie, Elodie

© Pierre Lamalattie, Elodie, acrylique, huile et matériaux, 50×65 cm

Pierre Lamalattie, Marie

© Pierre Lamalattie, Marie, acrylique, huile et matériaux, 50×65 cm

Pierre Lamalattie, Peggy

© Pierre Lamalattie, Peggy, acrylique, huile et matériaux, 50×65 cm

Pierre Lamalattie, Romane

© Pierre Lamalattie, Romane, acrylique, huile et matériaux, 50×65 cm

Pierre Lamalattie, Gilbert

© Pierre Lamalattie, Gilbert, acrylique, huile et matériaux, 16×22 cm

Des corps, de la légèreté, du comique, du désir, des soupirs: des vies ordinaires. Les mots ne sont pas suffisants pour décrire cet amoureux des Hommes. Des quotidiens, des moments de vies, des routines. « Nu, corps, sexe » nous plonge dans le coeur de notre temps et nous ouvre aux « possibles », aux façons de penser le Corps. Objet de consommation, de désir, de souffrance, de frustration, matière obscène, méprisée, négligée, à la matière fantasmée, au songe.

Pierre Lamalattie, Nu, corps, sex

© Pierre Lamalattie, Nu, corps, sexe, acrylique, huile et matériaux, 160 x 160 cm

Pierre Lamalattie, Nu, corps, sex

© Pierre Lamalattie, Nu, corps, sexe, acrylique, huile et matériaux, 160×160 cm

Pierre Lamalattie, nu, corps, sexe

© Pierre Lamalattie, Nu, corps, sexe, acrylique, huile et matériaux, 116×89 cm

On retient de cette série la beauté du corps et toujours cette mise en exergue du « qui sommes-nous? ».

Une marchandise comme une autre? La question est posée et Les ressources humaines semblent bien vouloir y répondre. Des portraits de femmes figées dans un temps indéfinissable. Des corps enfermés dans un « ce que je suis » et perdus dans un « ce que je veux ». Le ton est froid, de souriants visages inexpressifs, des traits marqués dans un décor prêt à exploser, à craquer.

Chaque chose est à sa place, chacun son poste et le reste on s’en fout. Nous ne sommes plus que des numéros de série, en séries, de petits robots. L’artiste nous plonge dans l’univers du monde du travail, à la répétition des tâches, au Bon Ordre hiérarchique, à l’étiquette qui nous colle à la peau. Mais dites-moi qui sommes-nous bon sang?

Pierre Lamalattie, dans le monde du travail

© Pierre Lamalattie, Dans le monde du travail, acrylique, huile et matériaux, 100×50 cm

Pierre Lamalattie, dans le monde du travail

© Pierre Lamalattie, Dans le monde du travail, acrylique, huile et matériaux, 116×89 cm

Pierre Lamalattie, dans le monde du travail

© Pierre Lamalattie, Dans le monde du travail, acrylique, huile et matériaux, 100×100 cm

« Les hommes et les femmes de notre temps » voici ce que nous sommes. Des êtres qui » rêvons de » mais qui « courrons vers » notre perte? Toujours ces mêmes interrogations « suis-je celui que je rêvais d’être? » On devine à travers le travail de l’artiste une conscience blasée par la vulgarité de l’existence, la mise en avant de la concurrence, de la gestion du tout plutôt que l’épanouissement personnel et l’apprentissage de soi. Une proposition osée, difficile à avaler mais nécessaire.

Pierre Lamalattie par la technique du figuratif et donc de l’image permet un sens plus profond et précis des messages qu’il souhaite véhiculer: l’aliénation dans le monde du travail, la sexualité, le couple, les hommes, les femmes d’aujourd’hui et le sens de la vie.

Pierre Lamalattie, nos vies ordinaires

© Pierre Lamalattie, Nos vies ordinaires, acrylique, huile et matériaux 40×40 cm

Pierre Lamalattie, nos vies ordinaires

© Pierre Lamalattie, Nos vies ordinaires, acrylique, huile et matériaux 40×40 cm

Pierre Lamalattie, nos vies ordinaires

© Pierre Lamalattie, Nos vies ordinaires, acrylique, huile et matériaux 40×40 cm

Pierre Lamalattie, nos vies ordinaires

© Pierre Lamalattie, Nos vies ordinaires, acrylique, huile et matériaux 30×30 cm