Manuel Ocampo est un provocateur, un peintre qui prend la transgression comme compagnon de palette. Il veut que l’art dérange. Son oeuvre est celle d’un faiseur d’images prolifique qui jette les choses à la face du monde dans un geste plein de panache et avec un talent nourri au sein du grotesque. Corrosives et réjouissantes, ses oeuvres se heurtent et se fragmentent, libérant une énergie anarchique et bousculant les interdits. La satire est incessante et toutes les représentations du pouvoir sont l’objet d’un détournement burlesque, d’une inversion (et d’une subversion) parodique: les pelouses interdites de l’histoire, de la morale ou de la culture sont foulées au pied avec une insolence rafraîchissante. Ses toiles ne sont pas partisanes, elles ne portent pas de revendication politique particulière. Elles tirent sur tout ce qui bouge, ou plutôt, sur tout ce qui stagne et s’ankylose. Elles adoptent une attitude anarchique et insoumise, toujours burlesque, faite d’univers mélangés: BD, art naïf, Trash comics, esthétique de l’ex voto, référence à Duchamp, à Bacon, aux images de l’iconographie chrétienne ou à l’imagerie politique.

Manuel Ocampo étend son travail sur le sol ou le suspend dans des hamacs. Dans cette perspective métaphorique, les peintures sont des « carcasses brisées » qu’il faut détruire pour pouvoir les ressusciter. La peinture devient alors un acte d’insoumission cynique permettant à la douloureuse conscience moderne de se regarder.

Manuel Ocampo est né en 1965 à Quezon (Philippines), il vit et travaille à Berkeley (États-Unis).

Manuel Ocampo, A Defeatest Movement to the Grand Narratives in the Theatrical Arena of Modernist Object makers, 2006 Manuel Ocampo, A Defeatest Movement to the Grand Narratives in the Theatrical Arena of Modernist Object makers, 2006 ©
Manuel Ocampo, The Holocaustic Spackle in the Murals of the Quixotic Inseminators, 2000 Manuel Ocampo, The Holocaustic Spackle in the Murals of the Quixotic Inseminators, 2000 ©
Manuel Ocampo, Design for a Crucifixion Cross with Water Closet and Shower, 2010 Manuel Ocampo, Design for a Crucifixion Cross with Water Closet and Shower, 2010 ©
Manuel Ocampo, A Sublime Corporeal Narrative Concerning A Liberated But Acrimonious Gas, 2010, huile sur toile, 190 x 120 cm photo courtesy of Nosbaum & RedingManuel Ocampo, A Sublime Corporeal Narrative Concerning A Liberated But Acrimonious Gas, 2010, huile sur toile, 190 x 120 cm © photo courtesy of Nosbaum & Reding
Manuel Ocampo, Counterwish of the Exotic, 2010 Manuel Ocampo, Counterwish of the Exotic, 2010 ©
Manuel Ocampo, Counter Wish of the exotic, 2010 Manuel Ocampo, Counter Wish of the exotic, 2010 ©
Manuel Ocampo, Guided by Sausage, 2007, huile sur toile, 180,7 x 121,5 cm photo courtesy of Nosbaum & RedingManuel Ocampo, Guided by Sausage, 2007, huile sur toile, 180,7 x 121,5 cm © photo courtesy of Nosbaum & Reding
Manuel Ocampo, Macho Forever (Taxman Cometh), 2008, acrylic on canvas, 182 x 122cm photo courtesy of Uplands GalleryManuel Ocampo, Macho Forever (Taxman Cometh), 2008, acrylic on canvas, 182 x 122cm © photo courtesy of Uplands Gallery
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©
Manuel Ocampo Manuel Ocampo ©

Pin It on Pinterest

Shares
Share This