Inspiré par le phénomène des dédipix, le photographe plasticien Lionel Bayol-Thémines se réapproprie le concept pour nous interroger sur les limites de l’intime, sur la frontière entre images personnelles et images publiques, dans un monde digitalisé et virtuel.

La dédipix est une dédicace par l’image. Elle consiste à publier sur un blog la photo d’une dédicace écrite sur un corps. En échange d’un tel témoignage, les autres blogueurs laissent une série de commentaires sur le site de l’auteur. Cette action trouve un écho au sein de son réseau personnel. Mais la diffusion de cette image sur internet dépasse la sphère privée pour exposer ce message au grand public.

Reprenant le style et la forme de ces dédipixLionel Bayol-Thémines utilise les nouvelles pratiques sociétales liées à l’évolution des systèmes de communication et à la mutation des réseaux sociaux pour nous interpeller. Il écrit sur ses modèles des extraits de pensées (Lacan, Oscar Wilde, Einstein, Aristote …) et les expose aux yeux de tous.

Par ce modus operandi, l’artiste questionne les limites entre l’intime et l’universel, l’imbrication du public et du privé.

Lionel Bayol Thémines envisage ce travail pour une diffusion globale et pluri medias. Parallèlement, et pour utiliser l’ensemble du champ des dédipix, il publie ses images en temps réel sur sa page Facebook. Chaque internaute peut ainsi librement s’exprimer sur les images et leur contenu.

Ces photographies et leur publication en ligne donneront lieu, par la suite, à un ouvrage réunissant tous les dédipix, accompagnés des commentaires des internautes. Ainsi finalisé, ce corpus constituera une nouvelle forme de livre où l’interactivité du spectateur est partie prenante dans la constitution de l’oeuvre finale.

Dédipix to Futur est une expérience sociologique contemporaine, une étude anthropologique de nos sociétés, mais également un témoignage pour laisser une trace de nos corps et de nos pensées aux générations futures.

Lionel Bayol-Themines , Dédipix 0003

Dédipix 0003 / Jean Cocteau / A force de plaisir notre bonheur s’abime © Lionel Bayol-Themines

Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0004

Dédipix 0004/ Lionel Bayol-Thémines / La géographie humaine commence ici © Lionel Bayol-Thémines

Lionel Bayol-Thémines , Dédipix 0012

Dédipix 0012 / Sigmund Freud  / L’anatomie c’est le destin © Lionel Bayol-Thémines

Lionel Bayol-Thémines , Dédipix 0019

Dédipix 0019 / Louis Aragon / L’avenir c’est ce qui dépasse la main tendue © Lionel Bayol-Thémines

Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0022

Dédipix 0022 / Nietzsche / Tout acte exige l’oubli © Lionel Bayol-Thémines

 Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0024

Dédipix 0024 / Hervé Bazin / Le refus est un don © Lionel Bayol-Thémines

Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0037

Dédipix 0037 / Eric Fottorino / La peau se souvient… Nous sommes des êtres de tissu  © Lionel Bayol-Thémines

Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0040

Dédipix 0040 / Cocteau / Vivre est une chute horizontale © Lionel Bayol-Thémines

Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0047

Dédipix 0047 / Léonard de Vinci / La simplicité est la sophistication suprême © Lionel Bayol-Thémines

 Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0054

Dédipix 0054 / Gabriel Matzneff / Être différent c’est être coupable © Lionel Bayol-Thémines

 Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0045

Dédipix 0045 / René Char / Notre héritage n’est précédé d’aucun testament © Lionel Bayol-Thémines

Lionel Bayol-Thémines, Dédipix 0039

Dédipix 0039 / Cocteau / Le temps des hommes est de l’éternité pliée © Lionel Bayol-Thémines


La série Dédipix to Futur est présentée à partir du 3 au 30 novembre 2011 à la Galerie Maïa Muller dans le cadre du 1er Festival Photo Saint-Germain-des-Près.
Vernissage le  jeudi 3 novembre 2011

Galerie Maïa Muller
21, rue Guénégaud
75006 Paris
+33 01 73 74 66 17

Vous aimerez aussi :