Avec ses tableaux-reliques composés de matières diverses semblant réincarner le passé et ses dessins d’une grande maitrise empreints d’une nostalgie souterraine, Jules Arthur nous plonge tant dans l’héritage traditionnel de la culture du Midwest américain que dans les méandres de la mémoire qu’elle soit collective, familiale ou personnelle.

Ce qu’on appelle aujourd’hui le Midwest correspond au territoire de la Louisiane qui à l’époque de la colonisation européenne comprenait l’Arkansas, le Dakota du Nord et du Sud, l’Iowa, le Kansas, le Montana, le Nebraska, l’Oklahoma, la Louisiane actuelle et le Missouri, lieu de naissance de l’artiste. Les tableaux de Jules Arthur nous emmènent en effet aux abords du fleuve Mississippi à travers des gens ordinaires ou divers personnages historiques comme James P. Beckworth, explorateur et commerçant de fourrure ou les Buffalo Soldiers ces régiments de soldats afro-américains de l’US Army, surnommés ainsi par les Amérindiens pour la ressemblance de la crinière de leurs chevaux avec celle des bisons, suppose-t-on.

Jules Arthur, Black Jack DaveyJules Arthur, Black Jack Davey, 64cm x 102cm,  charcoal drawing, bees wax, mixed media ©
Jules Arthur, Chaingang detailJules Arthur, Chaingang detail, Conti on drafting mylar ©
Jules Arthur, Chain Gang lllJules Arthur, Chain Gang lll, 71cm x 91cm, Conti on drafting mylar, mounted on wood slats, mixed media ©
Jules Arthur, Charlie & BenJules Arthur, Charlie & Ben, 38cm x 66cm, oil and acrylic on found wood, Guitar tuners, Mixed media ©
Jules Arthur, Chez BricktopJules Arthur, Chez Bricktop, 94cm x 122, acrylic on linen ©
Jules Arthur, De Ole Folks MusicJules Arthur, De Ole Folks Music, 137cm x 178cm, oil and acrylic on canvas, stitched leather, wood, Mixed Media ©
Jules Arthur, De Ole Folks Music, detailJules Arthur, De Ole Folks Music, detail ©
Jules Arthur, CarmenJules Arthur, Carmen, 81cm x 122cm, oil on canvas ©

Ces hommes, considérés comme des exemples de courage face à la situation de guerre et de racisme qu’ils devaient subir en plus, ont été des sources d’inspiration pour des artistes populaires comme Bob Marley qui a chanté leur force et leur bravoure dans sa chanson éponyme. Le travail de Jules Arthur s’apparente aussi à une célébration des moments de lutte, de fierté et de triomphe qui sont révélés par le souvenir et l’introspection. Ses tableaux de Frederick Douglass, ancien esclave, farouche abolitionniste, premier afro-américain à s’être présenté aux élections présidentielles et de Toussaint L’Ouverture, initiateur de la révolution dominguoise qui donna naissance par la suite à la nation haïtienne, participent à cette remémoration collective. Les matières utilisées dans ses tableaux comme le bois, le métal, le papier, le coton ou le cuir assemblées à divers objets usés forment alors des sortes de reliques de la mémoire. Dans cette optique, son tableau « Strange Fruit » en référence à la chanson de Billie Holiday, transfigure l’histoire douloureuse du lynchage par la représentation picturale de la chanson comportant une photo de son interprète entre autres et un paysage paisible habité par un arbre qui pourrait être l’échafaud d’un énième corps pendu.

Jules Arthur, Jimi HendrixJules Arthur, Jimi Hendrix, 58cm x 89cm, conti on drafting mylar ©
Jules Arthur, John Lee HookerJules Arthur, John Lee Hooker, 46cm x 76cm, oil, charcoal on paper, wood, guitar parts, Mixed media ©
Jules Arthur, ImportsJules Arthur, Imports, 61cm x 122cm, charcoal drawing, wood, metal, paper, mixed media ©
Jules Arthur, MaasaiJules Arthur, Maasai, 58cm x 89cm, conti on drafting mylar ©
Jules Arthur, Miles DavisJules Arthur, Miles Davis, 71cm x 122cm, oil and acrylic on wood panel ©
Jules Arthur, They Die By Dawn movie posterJules Arthur, They Die By Dawn movie poster, 81cm x 122cm, oil and acrylic on canvas mounted on wood ©
Jules Arthur, Willie NelsonJules Arthur, Willie Nelson, 9cm x 13cm, colored pencil on drafting mylar, daguerreotype frame ©

La relation de la musique à l’art est d’ailleurs une récurrence dans le travail de Jules Arthur. Dans cet échange entre les deux formes d’expression, l’artiste aime à faire voir picturalement les paroles, l’esprit et le message de la chanson. Ainsi « Cross Road Blues » de Robert Johnson, « The last outlaw » de Willie Nelson ou « I’m gonna leave this town » de John Lee Hooker représentées sous forme de partitions vivantes composent l’héritage musical de l’artiste marqué par le Midwest et le South des Etats-Unis, berceaux du blues, du jazz et de la country music. Toutes ces chansons servies par des musiciens hors pair et reconnus comme des maitres dans leur genre s’inscrivent dans l’histoire de la société américaine. « Cross Road Blues », par exemple, relate la peur des Afro-américains de se faire surprendre au coin de la rue à une époque où le lynchage était fréquent dans le sud des Etats-Unis et est inscrit au Grammy Hall of Fame pour son importance historique. Jules Arthur dit d’ailleurs de la musique que c’est « le médium historiquement le plus riche et par lequel l’expression dans toute sa beauté est intimement liée à la construction de la société ». Outre la musique, c’est aussi au sport ou plutôt à des sportifs illustres que Jules Arthur consacre plusieurs tableaux dans sa série « Transcendant ». Le sport étant lui-même une source signifiante de construction des mythes d’une société, l’artiste représente Muhammad Ali, Jackie Brown, Satchel Paige ou Jack Johnson comme des icônes pour lesquelles on aurait collectionnées toutes sortes d’objets les concernant, c’est dans le détail que réside en effet l’intérêt de ces tableaux.

Jules Arthur, Ali detail taken from larger paintingJules Arthur, Ali detail taken from larger painting,  91cm x 183cm, oil on canvas ©
Jules Arthur, Ali llJules Arthur, Ali ll, oil on canvas, stitched leather and wood, mixed media ©
Jules Arthur, Ali PoseJules Arthur, Ali Pose ©
Jules Arthur, Ali/ListonJules Arthur, Ali/Liston 170cm x 170cm, oil on canvas, stitched leather ©
Jules Arthur, Jack JohnsonJules Arthur, Jack Johnson, 173cm x 193cm, oil on canvas, stitched leather, mixed media ©

L’univers pictural de Jules Arthur nous invite ainsi à une immersion mémorielle et sensorielle. Le souvenir y est omniprésent et même matérialisé par ses tableaux-reliques qui sont des objets en eux-mêmes. L’artiste porte une lumière sur l’humanité dans sa nostalgie, son désespoir, sa lutte transcendée par une beauté intérieure.

Vous aimerez aussi :