Le pinceau de Jonathan Wateridge capte le réel dans son foisonnement infini. Il est un oeil photographique invitant à s’arrêter sur le moindre détail, à scruter les recoins du tableau. Comme dans les photographies de Jeff Wall, le spectateur invente une vie à chaque élément relégué à l’arrière plan ou réduit au microscopisme pour en saisir la force dramatique. Car les tableaux de Jonathan Wateridge sont d’implacables mises en scène. Certains évoquent des plateaux de cinéma figés. La composition parfois étrange, volontairement forcée, souvent légèrement incongrue, crée un curieux contraste avec la reproduction hyperréaliste du monde, inspirée de la manière d’un Edward Hopper. Tout fonctionne comme si de la banalité reproduite à l’identique naissait de l’extraordinaire. Soudain, un détail met en branle l’immuabilité froide de la pure imitation pour dire l’intensité du réel, son essence extraordinaire. Il se rapproche en cela des grandes fresques de Guillaume Bresson. En captant la surface des choses on arrive à en toucher le fond. L’artiste nous invite à penser que les apparences sont loin d’être trompeuses.

Jonathan Wateridge, Matinee

Jonathan Wateridge, Matinee, 2011, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Untitled

Jonathan Wateridge, Untitled, 2011, huile sur toile, 382 x 600cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Swimming Hole

Jonathan Wateridge, Swimming Hole, 2011, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Dazwischen

Jonathan Wateridge, Dazwischen, 2011, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Interior Exit

Jonathan Wateridge, Interior Exit, 2011, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Repainting

Jonathan Wateridge, Repainting, 2011, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, In-store Security

Jonathan Wateridge, In-store Security, 2009, huile sur toile, 270 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Directional Interchange

Jonathan Wateridge, Directional Interchange, 2009, huile sur toile, 270 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Night Kitchen

© Jonathan Wateridge, Night Kitchen, 2010, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Paleontologists, 2008

Jonathan Wateridge, Paleontologists, 2008, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Sandinastas

Jonathan Wateridge, Sandinastas, 2007, huile sur toile, 272 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, School Play

© Jonathan Wateridge, School Play, 2008, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Re-Enactment Society

© Jonathan Wateridge, Re-Enactment Society, huile sur toile, 2008, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Eye Network News

© Jonathan Wateridge, Eye Network News, 2009, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Valley Home

© Jonathan Wateridge, Valley Home, huile sur toile, 2009, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, The Architect's House

© Jonathan Wateridge, The Architect’s House, 2009, huile sur toile, 282 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Pool Party, 2010

© Jonathan Wateridge, Pool Party, 2010, huile sur toile, 270 x 400cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Jonathan Wateridge, Space Program

© Jonathan Wateridge, Space Program, 2008, huile sur toile, 292 x 390 cm @ Courtesy All Visual Arts, London

Crash Series 2005-2007

Jonathan Wateridge

Jonathan Wateridge ©

Jonathan Wateridge

Jonathan Wateridge ©

Jonathan Wateridge

Jonathan Wateridge ©

Jonathan Wateridge

Jonathan Wateridge ©