Utiliser une technique ancestrale pour mettre en avant des thèmes actuels. Voilà un concept recherché par bien des artistes, artisans et créateurs de tout poil. Il est presque certain qu’il existe déjà des déclinaisons de l’esthétique Gangnam Style au crochet ou au point de croix. Et il est sûr que quelque part, de doux illuminés se rassemblent en groupuscules pour dessiner des histoires de Zombies en mode art pariétal. L’un des maux de notre décennie étant de voir chaque idée se décliner sur les tendances qui font l’air du temps.

Jed Henry, Samus de Super-Metroïd 1Jed Henry, Samus de Super-Metroïd 1 ©
Jed Henry, Samus de Super-Metroid 2Jed Henry, Samus de Super-Metroïd 2 ©

En étant ouvert d’esprit, on peut reconnaître la formation d’une niche de courant artistique dans le Geek-Art, ou du Fan-Art. Sauf que tout est dans le titre: le public des oeuvres se limite aux spécialistes du sujet traité. Et synchroniser des Modems ADSL pour qu’ils jouent la mélodie de Zelda ne suscitera que très difficilement l’intérêt des critiques d’art même avec un buffet de vernissage dopé à l’éther.

Mais lorsqu’un illustrateur-gamer féru de culture nippone se pique d’une bonne idée, cela peut valoir le détour. Surtout quand il choisit d’utiliser le Ukyio-e: l’art ancestral nippon de l’impression sur blocs de bois. Lecteurs avisés de Boum!Bang!, vous aurez reconnu la technique utilisée pour la création de la fameuse « Grande Vague de Kanagawa » de Hokusaï. Toutes les oeuvres sont ainsi gravées et encrées sur des pièces de bois qui sont par la suite assemblées selon les formats. Une technique traditionnelle qui ne demandait qu’une application moderne pour renaître!

Jed Henry, Link de The Legend of Zelda 2, The Hero RestsJed Henry, Link de The Legend of Zelda, The Hero Rests ©
Jed Henry, Simon Belmont de CastlevaniaJed Henry, Simon Belmont de Castlevania ©
Jed Henry, Megaman, du jeu éponymeJed Henry, Megaman, du jeu éponyme ©
Jed Henry, Kirby, du jeu éponymeJed Henry, Kirby, du jeu éponyme ©

Pendant des décennies, ce procédé de fabrication était sur le devant de la scène artistique japonaise, dépeignant héros, monstres, satires et romances de la culture populaire. Jed Henry a eu l’excellente idée de le remettre au goût du jour en illustrant les héros de la culture nippone actuelle, à savoir les légendes du jeu vidéo.

Si de prime abord on se prend au jeu de reconnaître les personnages mythiques et de l’adaptation qui en est faite, on se rend vite compte que le sens derrière les images est bien plus profond. L’artiste nous montre ici que l’Histoire n’est avant tout qu’un éternel recommencement, et que les légendes autrefois gravées dans le bois n’ont aucune différence avec celle des personnages de la Pop-Culture. De tout temps, les Hommes ont eu besoin de Héros auxquels s’identifier, d’un idéal vers lequel tendre, qu’il soit Samouraï ou plombier à moustaches. Dans une société en perte exponentielle de valeur, il ne peut-être que bénéfique d’effectuer une piqûre de rappel à toute la Geek-Generation.

Samus Aran, la sublime héroîne de la série des Metroïd, que l’artiste surnomme affectueusement La Reine, renoue avec les légendaires guerriers Kabuki. On se rappelle à quel point Link est un Samouraï pris dans une quête sans fin pour défendre ses valeurs, Kirby, un monstre mythologique et surtout que les Pokemons ne sont rien d’autre que des combats d’animaux! Mention spéciale pour Mario-Kart et sa course de Rick-Shaw, et pour le formidable rendu de Street-Fighter.

Impossible de nier que les nouvelles situations collent tout aussi bien aux héros que leur environnement d’origine. Ce qui au final, est plus que logique, car ils sont tous inspirés des légendes Japonaises médievales, depuis le Nuage Volant jusqu’au Double-Saut!

Si les essences de chaque personnage demeurent, c’est avant tout parce que le sens caché derrière leurs épopées est intemporel. Tous disent la même chose, mais d’une manière différente. Et voilà peut-être l’une des clés pour faire sortir le Geek-Art de sa niche.

Jed Henry, Peach, mario et le gorille légendaire de Donkey KongJed Henry, Peach, Mario et le gorille légendaire de Donkey Kong ©
Jed Henry, L'équipage de Starfox Adventures 1Jed Henry, L’équipage de Starfox Adventures 1 ©
Jed Henry, L'équipage de Starfox Adventures 2Jed Henry, L’équipage de Starfox Adventures 2 ©
Jed Henry, Mario-Kart 1Jed Henry, Mario-Kart 1 ©
Jed Henry, Mario-Kart 2Jed Henry, Mario-Kart 2 ©
Jed Henry, Pokemon 1Jed Henry, Pokemon 1 ©
Jed Henry, Pokemon 2Jed Henry, Pokemon 2 ©
Jed Henry, "Battle in the Bath House" StreetFighter - Tryptique de 36" par 17"Jed Henry, « Battle in the Bath House » StreetFighter – Tryptique de 36″ par 17″ ©
Jed Henry , SonicJed Henry , Sonic ©
Jed Henry, MarioJed Henry, Mario ©

Supporté par une communauté de fans très impliquée, Jed Henry poursuit la réalisation de son projet et reste ouvert aux suggestions. N’oubliez pas de jeter un oeil à son site et aux vidéos de son travail, démontrant la finesse des oeuvres.

Vous aimerez aussi :