Tout le travail du peintre sculpteur Izumi Kato est sans titre. Il veut laisser le spectateur à une libre et entière interprétation de ses œuvres. Nous laissant sans nos repères habituels. On reste happés par ces créatures sans pour autant déchiffrer leur nature. Des créatures hors des normes d’identification et qui nous plongent dans un univers mystique et ambivalent. La seule distinction qu’on pourrait faire est celle du sexe (et non du genre) grâce aux attributs anatomiques comme les seins ou le pénis. Les expressions récurrentes de leurs visages sont des yeux dilatés et habités avec une bouche en cœur ou entrouverte comme si elles étaient en transe, en cours de connexion avec l’au-delà. Elles semblent aussi pleines de magie faisant pousser de leurs membres des germes, des racines ou des feuilles. Ces créatures aux formes tant ingénues qu’inquiétantes font penser au travail d’un autre artiste japonais Yoshitomo Nara. Les deux peintres se rejoignent dans les lignes rondes, chaudes et infantiles tout en dévoilant avec douceur une ambiance mystérieuse, énigmatique et déconcertante.

Izumi Kato, Untitled 2012

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 162×130 cm, 2012

Izumi Kato, Untitled 2012

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 162×130 cm, 2012

Izumi Kato, Untitled 2012

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 162×130 cm, 2012

Izumi Kato, Untitled 2013

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 53×46 cm, 2013

Izumi Kato, Untitled 2013

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 53×46 cm, 2013

Izumi Kato, Untitled 2015

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 61×41 cm, 2015

Izumi Kato, Untitled 2014

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 53×41 cm, 2014

Izumi Kato, Untitled 2015

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 162×162 cm, 2015

Izumi Kato, Untitled 2014

© Izumi Kato, Sans titre, huile sur toile, 162×130 cm, 2014

Né en 1969 à Shimane (Japon), Izumi Kato a fait des études d’art à l’université de Musashino mais ce qu’il y a étudié (comme l’art moderne par exemple) ne l’a pas fasciné. Il dit être plus sensible aux œuvres de personnes qu’on ne qualifierait pas nécessairement d’« artistes » comme les enfants ou les malades mentaux et auprès desquels il trouverait une influence plus forte. Il y a en effet dans son travail une connivence avec l’art brut où l’instinct peut être source de symbolique. La composition de ses tableaux est d’ailleurs simple dans l’agencement de l’espace sans perspective élaborée. Cela dégage avec plus de force la singularité de ses créatures qui reflètent le peintre dans l’imaginaire, la conception et la technique qui les composent et aussi dans ses obsessions ou préoccupations avec ce trio de personnages qu’on retrouve dans plusieurs tableaux. Ces êtres sont ses outils de création, ce par quoi il s’exprime. Il ne faut pas nécessairement y trouver une signification rationnelle. Il n’est pas question d’intellectualiser son travail, c’est sans doute pour cette raison que ses œuvres soient sans titre et qu’il préfère ainsi, que l’imagination du spectateur soit sollicitée et qu’elle soit la pièce manquante de l’œuvre afin de la saisir (dans son double sens) ou pas. Izumi Kato trouve d’ailleurs l’avis de ce dernier plus important que le sien. Cependant, il veut éviter de raconter des histoires se restreignant souvent à un personnage par tableau pour garder un suspense mystérieux. Il met alors le spectateur face à un challenge qu’il peut abandonner aussi très vite. Mais la force du mystère nous étreint surtout quand on ne connaît pas ses fondements. Quels sont ces visages dont la bouche semble en mutation? Qui est cette femme-chauve souris? Ces figures aux bras levés, pourquoi ont-elle des visages à la place des mains? Ces figures qu’il a aussi représentées en sculpture nous rappellent des statues au pouvoir incantatoire d’Afrique de l’Ouest. Il y a aussi dans ses œuvres, des compositions totémiques, des sortes d’amulettes ou de statuettes qu’on pourrait utiliser lors de cérémonies rituelles, qui marquent son travail dans une résonnance avec un temps ancien, primitif. Comme parti pour un voyage, pour une introspection, il nous livre les images de ses explorations, il déclare d’ailleurs : « La peinture remet le monde en question. C’est une forme peu naturelle par rapport à notre habituelle vision de l’espace en trois dimensions. De ce fait il n’y a rien d’étrange à la sculpture mais la peinture, c’est différent. On y cherche un autre monde ». Et ce monde n’en serait pas un, s’il n’était dicté que par les visions du peintre, nous pouvons aussi y contribuer avec notre imagination.

Izumi Kato, exposition capsule Tokyo

© Izumi Kato, Sans titre, vue de l’exposition « Soft Vinyl Sculptures », Capsule Tokyo, Japon, 2014

Izumi Kato, Musée d'Art Contemporain de Tokyo

© Izumi Kato, Sans titre, Vue de l’exposition « MOT Collection » exposition spéciale pour le 20ème anniversaire du Musée d’Art Contemporain de Tokyo, Japon, 2014

Izumi Kato

© Izumi Kato, Sans titre, Vue de l’exposition « MOT Collection », détail, exposition spéciale pour le 20ème anniversaire du Musée d’Art Contemporain de Tokyo, Japon, 2014

Izumi Kato, Untitled 2009

© Izumi Kato, Untitled, Sans titre, bois, pierre, fer, acrylique, huile, 118x43x65 cm, pièce unique, 2009

Izumi Kato, Untitled 2012

© Izumi Kato, Sans titre, bois, acrylique, 104x55x50 cm, pièce unique, 2012

Izumi Kato, Untitled 2008

© Izumi Kato, Sans titre, bois, pierre, acrylique, huile, 185x167x110 cm, pièce unique, 2008

Izumi Kato, Untitled 2010

© Izumi Kato, Sans titre, Bois, fer, acrylique, 300x300x300 cm, pièce unique, 2010

Izumi Kato, Untitled 2010

© Izumi Kato,Sans titre, Bois, pierre, acrylique, huile, 166x230x230 cm, pièce unique, 2010

Izumi Kato, Untitled 2012

© Izumi Kato, Sans titre, bois et acrylique, 149x45x46 cm, pièce unique, 2012

Izumi Kato, Untitled 2012, détail

© Izumi Kato, Untitled 2012, Sans titre, détail, bois et acrylique, 149x45x46 cm, pièce unique, 2012

Izumi Kato, untitled 2013

© Izumi Kato, Sans titre, vinyle souple, mousse d’uréthane, bois (socle), 37,5x28x16 cm, pièce unique, 2014

Izumi Kato, Untitled 2015

© Izumi Kato, Sans titre, vinyle souple, mousse d’uréthane, bois (socle) 129x30x30 cm, 2015

Izumi Kato, Untitled 2015

© Izumi Kato, Sans titre, vinyle souple, mousse d’uréthane, bois (socle), 109,5x30x30 cm, pièce unique, 2015

Izumi Kato, Untitled 2015

© Izumi Kato, Sans titre, Vinyle souple, mousse d’uréthane, bois (socle), 49x16x16 cm, pièce unique, 2015

Izumi Kato, Untitled 2009

© Izumi Kato, Sans titre, huile, bois, acrylique, fer et pierre, 158x225x124cm, 2009

Vous aimerez aussi :