Un entretien Boum! Bang!

Personnage récurrent dans les travaux de son camarade Jean-Philippe Lebée, Damien Lemaire est un jeune artiste français installé à Paris. Brighton, Londres, New York ou encore San Francisco, sans pour autant oublier sa terre natale, avec des clichés pris à Paris, en Savoie mais également dans la région Rhône-Alpes, ce photographe capture, au grès de ses voyages et de ses rencontres, des instants de vie. Entretien avec cet artiste à la photographie spontanée, poétique et envoutante.

© Ben Fohrer, Damien Lemaire portrait

© Ben Fohrer, Damien Lemaire

B!B!: Quel est votre parcours artistique? 

Damien Lemaire: Ma passion pour la photographie est née il y a trois ans. J’ai touché à un appareil photo lors d’un été, avec des amis, j’ai appris la technique photographique de manière autodidacte et elle s’est très vite inscrite dans ma vie.

B!B!: Quels sont vos influences et vos thèmes de prédilections? 

Damien Lemaire: Mes thèmes de prédilection ont toujours été l’amitié, les rencontres, la réalité, les voyages, la découverte mais l’essentiel, c’est l’atmosphère. Des photographes tels que Garry Winogrand, Tim Barber, Ryan Kenny ou encore Bryan Sheffield m’influencent beaucoup.

B!B!: La fiction et la réalité semblent étroitement liées dans vos photographies. Parlez-moi de vos choix esthétiques. 

Damien Lemaire: Mes photographies reflètent une réalité, des morceaux de ma vie. Les scènes de la vie quotidienne et les voyages sont une source d’inspiration, ainsi que le fait de découvrir de nouvelles choses et les capturer. Ce que j’aime vraiment, c’est prendre mon boitier, aller dans la rue et capturer des instants, seul ou accompagné. La fiction s’inscrit via la spontanéité, qui est pour moi l’essentiel avant toute chose.

B!B!: Quel est véritablement le message que vous souhaitez faire passer par le biais de vos photographies? 

Damien Lemaire: La découverte, l’inconnu, l’amitié et l’amour.

Damien Lemaire, Coney Island

© Damien Lemaire, Coney Island – New York.

Damien Lemaire, Paris.

© Damien Lemaire, Paris

Damien Lemaire, Albertville

© Damien Lemaire, Albertville – Savoie

Damien Lemaire, Paris

© Damien Lemaire, Paris

Damien Lemaire, Oakland

© Damien Lemaire, Oakland – USA

Damien Lemaire, Brighton

© Damien Lemaire, Brighton – England

B!B!: Comment définiriez-vous votre travail?

Damien Lemaire: Authentique, heureux et parfois mélancolique, j’essaie de transmettre un sentiment.

B!B!: Les villes sont des éléments importants dans votre travail, tout comme les voyages…

Damien Lemaire: Avant de découvrir la photographie, j’ai toujours eu envie de partir à la découverte de nouveaux spots et, de façon plus complexe, découvrir de nouvelles personnes. Partir à la rencontre de mentalités et de personnalités diverses. Ce sentiment a été décuplé avec mon appareil photo entre les mains, il a été un compagnon de route et m’a permis de belles opportunités.

B!B!: Quels sont vos projets à venir? 

Damien Lemaire: Exposer mes photos, voyager encore et encore et m’intéresser plus à la vidéo et à la musique électronique.

Damien Lemaire, Brighton

© Damien Lemaire, Brighton – England

Damien Lemaire, Manhattan

© Damien Lemaire, Manhattan – New York

Damien Lemaire, Manhattan

© Damien Lemaire, Manhattan – New York

Damien Lemaire, Brooklyn

© Damien Lemaire, Brooklyn – New York

Damien Lemaire, Paris

© Damien Lemaire, Paris

Damien Lemaire, San Francisco

© Damien Lemaire, San Francisco

Damien Lemaire, Annecy

© Damien Lemaire, Annecy – Rhône-Alpes

Damien Lemaire, Oise

© Damien Lemaire, Oise

Damien Lemaire, Métro new-yorkais.

© Damien Lemaire, Métro new-yorkais

Damien Lemaire, Oakland

© Damien Lemaire, Oakland – USA

Damien Lemaire, Seven Sisters

© Damien Lemaire, Seven Sisters – Londres

Damien Lemaire, Clapham Junction

© Damien Lemaire, Clapham Junction – Londres

B!B!: Quel est votre vision du monde? 

Damien Lemaire: L’oxymore. J’ai des rapports sensoriels avec le monde, des sensations tactiles, des sons, des odeurs… J’observe. Mes expériences humaines m’ont enrichi bien au-delà de mes espérances.

B!B!: Si vous n’aviez pas été photographe, quel métier auriez-vous aimé exercer?

Damien Lemaire: Je suis à 50% un mec passionné par la photographie, 50% un mec passionné par la mode, je travaille dans une maison de luxe.

Damien Lemaire, Saint-Gervais-les-Bains

© Damien Lemaire, Saint-Gervais-les-Bains – Haute-Savoie

Damien Lemaire, Alesia

© Damien Lemaire, Alesia – Paris

B!B!: Si vous étiez une œuvre d’Art, laquelle seriez-vous? 

Damien Lemaire: La Tate Modern à Londres.

B!B!: Si vous étiez une ville, laquelle seriez-vous?

Damien Lemaire: New York!

B!B!: Si vous étiez un animal, que seriez-vous? 

Damien Lemaire: Une panthère.

B!B!: Une couleur?

Damien Lemaire: Le noir.

B!B!: Une chanson?

Damien Lemaire: « EXpand » de Plastikman, remixé par Tale of Us.

B!B!: Un film?

Damien Lemaire: « Léon » de Luc Besson.

B!B!: Un livre?

Damien Lemaire: « Le portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde.

B!B!: Votre devise?

Damien Lemaire: Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.

B!B!: Si vous pouviez organiser un banquet avec dix personnalités, décédées ou vivantes, qui seraient-elles?

Damien Lemaire: Robert Frank, Garry Winogrand, James Nachtwey, Yves Saint Laurent, Clint Eastwood, Karl Lagerfeld, Vincent Cassel, Serge Gainsbourg, Laurent Garnier et Theophilus London.

B!B!: Et si je vous dis «Boum! Bang! »? 

Damien Lemaire: Merci!

Vous aimerez aussi :