Né à Bombay en 1954, Anish Kapoor a quitté son pays natal à l’âge de seize ans pour Londres. Formé, à la Chelsea School of Design, il vit et travaille en Grande Bretagne depuis plus de quarante ans. Il s’installe d’abord dans un minuscule atelier de l’East End, puis dans une ancienne fabrique de briques qu’il occupe encore aujourd’hui. Il commence par investir la partie centrale de cette bâtisse rouge avec deux assistants, avant de s’étendre et d’envahir jusqu’à la quasi-totalité de la rue: dans son atelier s’activent désormais vingt à quatre-vingts personnes, selon l’importance des projets en cours.

Depuis maintenant vingt-cinq ans, Anish Kapoor enrichit l’histoire de la sculpture avec des matières, des formes et des significations qui traduisent un langage fécond entre le système de pensée de la culture indienne et les références conceptuelles de l’art occidental. La notion de perception est centrale dans ses oeuvres qui associent à la simplicité des formes une dimension sensorielle grâce à l’utilisation de pigments purs.

Anish Kapoor, Shooting into the Corner, 2009

© Anish Kapoor, Shooting into the Corner, 2009, Technique mixte, installation: MAK, Vienne

Anish Kapoor, Non-object (Spire), 2008, Acier inoxydable

© Anish Kapoor, Non-object (Spire), 2008, Acier inoxydable, 302 x 300 x 300 cm, Installation: Kensington Gardens, Londres

Anish Kapoor, C-Curve, 2007, Acier inoxydable

© Anish Kapoor, C-Curve, 2007, Acier inoxydable, 220 x 700 x 300 cm, Installation: Kensington Gardens, Londres

Anish Kapoor, Sky Mirror, 2009

© Anish Kapoor, Sky Mirror, 2009, Acier inoxydable, 270 cm de diamètre, Installation: Kensington Gardens, Londres

Ses oeuvres sobrement élégantes allient des matériaux durs et des formes douces. La sensualité des pigments gomme la froideur des matériaux. Ses sculptures en acier inoxydable, en pierre ou en fibre de verre se parent de couleurs saturées qui en font de véritables monochromes en relief. Elles occupent souvent l’espace en suscitant une réaction psychologique du regardeur. Les sculptures d’Anish Kapoor invitent le spectateur à les contourner, à les observer par dessus ou par en dessous, ou encore à pénétrer à l’intérieur. Tantôt isolées au milieu de la pièce, tantôt encastrées dans un mur ou un sol, elles affolent les sens par la force de leur présence architecturale et produisent une aspiration vers le non-espace, vers des profondeurs infinies.

« Est-ce mon rôle en tant qu’artiste de dire quelque chose, d’exprimer, d’être expressif? Je pense que mon rôle en tant qu’artiste est d’amener à l’expression, ce n’est pas mon rôle d’être expressif. Je n’ai rien à dire de particulier, je n’ai pas de message à transmettre à quelqu’un. Mais c’est mon rôle d’apporter de l’expression, c’est-à-dire de définir les sentiments qui permettent le phénoménologique et d’autres perceptions qu’une personne peut utiliser, avec lesquels une personne peut travailler et grâce lesquels une personne peut aller vers une existence poétique. » Anish Kapoor

Anish Kapoor, Svayambh

© Anish Kapoor, Svayambh, 2007, Cire et peinture à l’huile, dimensions variables, Installation: Musée des Beaux Arts de Nantes

Anish Kapoor, Svayambh

© Anish Kapoor, Svayambh, 2007, Cire et peinture à l’huile, dimensions variables, Installation: Musée des Beaux Arts de Nantes ©

Anish Kapoor, Cloud Gate

© Anish Kapoor, Cloud Gate, 2004, Acier inoxydable, 10 x 20 x 12,8 m, Installation: Millennium Park, Chicago

Anish Kapoor, Cloud Gate

© Anish Kapoor, Cloud Gate, 2004, Acier inoxydable, 10 x 20 x 12,8 m, Installation: Millennium Park, Chicago

Anish Kapoor, Dismemberment Site I, Installation: The Farm, Kaipara Bay, Nouvelle-Zélande

© Anish Kapoor, Dismemberment Site I, 2003-2009, PVC et acier, 25 x 84 m, Installation: The Farm, Kaipara Bay, Nouvelle-Zélande

Anish Kapoor, My Red Homeland, Installion: Kunsthaus Bregenz, Autriche

© Anish Kapoor, My Red Homeland, 2003, Cire, bras en acier et moteur, 12cm de diamètre, Installion: Kunsthaus Bregenz, Autriche

Anish Kapoor, My Red Homeland

© Anish Kapoor, My Red Homeland, détail, 2003, Cire, bras en acier et moteur, 12cm de diamètre, Installion: Kunsthaus Bregenz, Autriche

Anish Kapoor, Marsyas, 2002

© Anish Kapoor, Marsyas, 2002, PVC et acier, dimensions variables, Installation: Tate Modern, Londres

Anish Kapoor, Marsyas, Installation: Tate Modern, Londres

©Anish Kapoor, Marsyas, 2002, PVC et acier, dimensions variables, Installation: Tate Modern, Londres

Anish Kapoor, Dirty Corner, 2011, Installation: Fabbrica del Vapore, Milan

© Anish Kapoor, Dirty Corner, 2011, Installation: Fabbrica del Vapore, Milan

Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

© Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

© Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

© Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

© Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

© Anish Kapoor, Leviathan, 2011, Installation: Grand Palais, Paris

Vous aimerez aussi :