Olafur Eliasson

décembre 15th, 2011 No Comments

Un univers kaléidoscopique.

Olafur Eliasson est un artiste contemporain danois, né en 1967. Après une enfance passée en Islande, il vit et travaille aujourd’hui à Berlin.

Héritier des artistes du Land Art tels que Christo et Jeanne-Claude, Richard Long ou Jean Vérame, Olafur Eliasson réalise des installations ayant la particularité de mettre en évidence des phénomènes naturels. Il se distingue néanmoins de ses illustres ainés avec des mises en scènes au cœur de bâtiments industriels, de logements et dans les centres urbains.

L’ensemble de son œuvre explore les rapports entre nature et technologie. Il joue sur les effets de lumières, sur les variations de température, avec la densité de l’air…

Olafur Eliasson crée un univers qui lui est propre, il souhaite expérimenter plutôt que de réaliser des œuvres d’arts. Ses sculptures et ses installations, apparaissent presque toujours à travers un déni de toute recherche plastique et esthétique. Il transforme alors les éléments, s’amuse avec les sens de ses spectateurs, et les convertit en partie, en éléments sculpturaux et en concepts artistiques.

« En tant qu’artiste, je veux voir une exposition aussi par l’intermédiaire de mon corps. En art, on comprend physiquement ce qui arrive, sans passer par les mots. ».

Beauty, en 1993, est une des expérimentations qui l’ont fait connaître. Beauty consistait en un tuyau d’arrosage crevé par des trous duquel s’écoulait de l’eau. Ce tuyau était éclairé de manière à ce que sous certains angles, le spectateur voyait apparaître un arc-en-ciel.

Son installation à la Tate Modern intitulée « The Project Weather », exposée en 2003, véritable reconstitution d’un coucher de soleil embrumé en plein coeur de l’institution londonienne, remporta un succès public et critique qui lui apporta une reconnaissance internationale.

« Ceux qui travaillent dans la musique, la vidéo ou même le yoga privilégient soit l’esprit, soit le corps. Mon travail veut lier les deux, comme The Weather ProjectLes visiteurs qui se couchaient sur le sol pour voir le soleil inonder les miroirs du plafond avaient accès à ces deux mondes. »

Cet insatiable inventeur, travailleur forcené, continuera d’éblouir le public par ses œuvres en forme de mirages naturels.

Olafur Eliasson participe actuellement à l’exposition « Danser sa vie » au Centre Georges Pompidou jusqu’au 2 avril 2012.

 Olafur Eliasson, Your atmospheric colour atlas, 2009 Your atmospheric colour atlas, 2009 © Olafur Eliasson
 Olafur Eliasson, One-way colour tunnel, 2007 One-way colour tunnel, 2007 © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Detail of Viewing Machine Detail of Viewing Machine © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Other wall Other wall © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Your Mobile Expectations: BMW H2R Project Munich   Your Mobile Expectations: BMW H2R Project Munich © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Your atmospheric colour atlas, 2009 Your atmospheric colour atlas, 2009 © Olafur Eliasson
Olafur Eliasso,  Notion Motion Notion Motion © Olafur Eliasson
Olafur Eliasso, Your rainbow panorama Your rainbow panorama © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, The antispective situation 2003 The antispective situation 2003 © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Berlin color sphere Berlin color sphere © Olafur Eliasson
Olafur Eliassonn, The Project Weather The Project Weather © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson , Your atmospheric colour atlas, 2009 Your atmospheric colour atlas, 2009 © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson © Olafur Eliasson

Laisser un commentaire