Qu’est-ce que l’esprit punk-rock aujourd’hui? Y a-t-il encore des épingles à nourrice et des crêtes colorées sur un arrière plan de la Tamise et du drapeau de l’Union Jack déchiré? C’est probable. Mais ce qui est certain, c’est que du côté de la Californie, là où l’expression West Coast renvoie à un hip hop assumé, et même renouvelé depuis l’apparition de la clique Odd Future, deux frères baptisés The Bots sont plutôt à l’aise dans leurs mocassins et proposent un rock vivifiant.

Mikaiah, afro punk-tour, 2010 Mikaiah, afro punk-tour, 2010 ©

Cette paire de freluquets d’à peine 18 et 14 ans, Mikaiah Lei (guitare et chant)  et Anaiah Lei (batteur et parolier), remake des Jackson Five en formation légère, ont été repérés lors d’une session de l’Afro Punk Tour en 2010, à New York. Leur prestation live dans ce festival de la culture alternative Black, tellement énergique, a été le point de départ de leur renommée. En quelques productions, « Self Titled Album », suivi des maxis « Black & White Lights » et « Ladies & Gentlemen », les Lei Brothers, originaires de Glendale, dans la grande banlieue de Los Angeles, ont carrément revigoré le genre.

The Bots – Old Days

Voix encore en mutation, insouciance à tous les étages, mais mélodies savamment travaillées, The Bots file droit dans ses bottes et fait preuve d’une déjà belle maturité malgré la jeunesse de ses fondateurs. Assez éloigné finalement des groupes comme The Offspring ou Bad Religion, vieux routiers du punk rock californien, la musicalité de The Bots emprunte plus à The Black Keys ou à The White Stripes, là où la sonorité rock se fait plus vénéneuse, où la fibre essentielle est plus soul surtout. A l’écoute d’un titre comme « Notre Monde », les garnements font oublier qu’ils sont des jeunes garçons, s’appropriant crânement le monde justement, en jouant les mecs, une attitude qui plairait sans doute à Josh Homme, leader de Queens of the Stone Age et dépositaire d’un stoner rock très masculin.

The Bots – Notre Monde

Car s’ils sont bien loin de l’âge de pierre, ces teenagers sont déjà en tournée en 2012 en Europe, en Angleterre notamment: une sorte de London Calling pour voir de près à quoi ressemblent des graines en train de pousser, ou comme si Joe Strummer et Sid Vicious avaient soudainement préféré la Motown plutôt que la City.

The Bots – No One Knows
The Bots – Northern Lights

Vous aimerez aussi :