Dans un musée, le spectateur se recueille, contemple, lit les cartels, prend des petites notes, tout cela avec une sagesse et une concentration qui font de l’art une pratique intellectuelle. Mais si on faisait exploser tout ça, pour une fois? Et si on se mettait à rire, à être ivre et à danser? Et si les œuvres n’étaient plus le fruit de créateurs sacralisés mais des délires de jeunes artistes qui se marrent? La perspective est séduisante et c’est avec le sourire qu’on peut s’aventurer dans l’exposition « La Fête », en ce moment à Lyon et ce jusqu’au 4 avril 2013.

C’est avec joie que Boum! Bang! a rencontré Aline Robin – dont nous parlions il y a quelques temps – et son accolyte Fantine Andrès, initiatrices du projet « La Fête ». Ces deux jeunes artistes sont des petites bombes de joie et de légèreté, moqueuses mais jamais méchantes, toujours le rire au coin de la bouche, bourrées d’idées. Elles expliquent qu’elles aimeraient effacer leurs noms pour se confondre dans l’identité du projet « La Fête » et cesser d’être deux artistes différentes. En effet, pas de cartel, et le spectateur un peu dérouté sera très vite enchanté de cette désacralisation, et rentrera dans la danse de « La Fête » avec Aline et Fantine.

C’est à la Galerie Enjoyted (Petite rue des Feuillants, Lyon 1er) qu’elles ont décidé de poser leurs valises, leurs vomis et leurs joyeux ballons. Leurs vomis? Eh oui, toute une série de dessins abstraits, mystérieux, qui ressemblent en premier lieu à des exercices de dessinateurs ont en fait le vomi pour inspiration. L’idée est drôle et elle marche très bien, tous ces vomis dessinés, encadrés, joliment exposés sur les murs blancs solennels de la galerie, le spectateur pouffe et se rappelle de ses soirées les plus arrosées en les voyant ainsi esthétisées.

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

Des photographies de soirées évoquent également certains souvenirs de flashs peu flatteurs et de mimiques sentant le rhum. Les deux artistes expliquent que les diptyques composées d’une photo de l’une et d’une photo de l’autre sont en fait en partie fabriqués: une photographie est spontanée, a été prise dans une soirée, et l’autre a été reconstituée pour lui ressembler. A vous de jouer semblent-elles nous dire: il faut retrouver la vraie et la reconstituer…

Un néon rouge mou, du type de ceux qu’on apperçoit aux fenêtres au moment de Noël, écrit en dégoulinant « La Fête ». Les deux artistes expliquent en riant qu’elles voulaient se moquer de tous ces néons qu’on peut trouver dans les musées, aux inscriptions énigmatiques dont l’esthétique pop et snob frôle le ridicule à force de banalité. Prendre un néon mou, pourri, pour écrire d’une main chancelante (ivre?) « La Fête », encore une fois l’idée est drôle et très attachante.

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

Rencontrer ces deux artistes a été le parfait complément de cette exposition en forme de pot pourri hilarant des coutumes de soirées: elles portent en elles une fraîcheur et une joie qui éclairent les œuvres et sublime le projet, qu’elles comptent bien recommencer chaque année. Par ailleurs, la Galerie Enjoyted propose des impressions des œuvres de qualité pour un coût modique: la désacralisation de l’art est complète et fait disparaître les paramètres obligatoires des expositions habituelles. Rire dans une galerie, c’est rare mais qu’est-ce que c’est bon!

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin

© La Fête, Fantine Andrès et Aline Robin, 2013

Fantine Andrès et Aline Robin, Galerie Enjoyted

© Fantine Andrès et Aline Robin, Galerie Enjoyted, 2013


Exposition « La Fête », jusqu’au 4 avril 2013
Fantine Andrès et Aline Robin
Galerie Enjoyted
Petite rue des Feuillants,
Lyon 1er

Vous aimerez aussi :