Alain Bublex

décembre 5th, 2011 2 Comments

Rouler. Construire.

Artiste français, né à Lyon en 1961,  Alain Bublex propose un travail conceptuel et plastique inclassable, qui emprunte à la fois au carnet de voyage et à l’utopie.

Pour comprendre le travail d’Alain Bublex, il faut avoir connaissance de son expérience dans le design automobile, à la sortie de son école d’art. Cette expérience dans l’industrie le laissera déçu, mais marquera l’ensemble de sa pratique ultérieure. Tout commence chez Alain Bublex par le déplacement, et la voiture fait ici office de médium, au même titre que l’appareil photo, pour rendre compte des visions fugaces et fragmentées du voyage.

Alain Bublex, Paysage P58 Mont Fuji Ienissei, 2009. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 173 x 223 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Paysage P58 Mont Fuji Ienissei, 2009. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 173 x 223 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Paysage P41 Mont Fuji Jonction, 2009. Epreuve aux encres pigmentaires sur papier, 20 x 26 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Paysage P41 Mont Fuji Jonction, 2009. Epreuve aux encres pigmentaires sur papier, 20 x 26 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Paysage 64 Mont Fuji Aéroport, 2009. Épreuve chromogène sous diasec, 142 x 180 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Paysage 64 Mont Fuji Aéroport, 2009. Épreuve chromogène sous diasec, 142 x 180 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Paysage 88 Fuji Nuit bleue, 2011. Duratrans, caisson lumineux, 141 x 292 x 15 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Paysage 88 Fuji Nuit bleue, 2011. Duratrans, caisson lumineux, 141 x 292 x 15 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois

Ces petits morceaux de paysages, ces « Arrêts Soudains » d’après le titre d’un de ses projets, Alain Bublex les complète de fictions architecturales, par insertions de dessins d’une incroyable précision (autre trace de son passage par le design industriel). Souvent, ces fictions partent de projets utopiques laissés en cours par d’autres artistes.
Plug-in City (2000)
par exemple, s’appuie sur les idées de Peter Cook, membre du studio de design Archigram, qui, en 1964, avait imaginé une ville modulaire, constituée de grandes structures sur lesquelles viendraient se greffer des unités mobiles. Alain Bublex a matérialisé en images l’utopie de Cook dans une série de paysages mi-réels mi-fictifs.
Le projet Plan Voisin de Paris prend lui pour point de départ le fantasme de renouvellement urbain formulé par Le Corbusier dans les années 1920-1930. L’idée : transformer le centre de Paris en ville verte, résidentielle, et installer les activités économiques en périphérie. Alain Bublex, prenant au mot la proposition du Corbusier, a réalisé une série de vues fictives de ce périphérique apocalyptique, saturé de signes et de mouvements.

Alain Bublex, Plug-in City (2000) – Learn French Now!, 2010. Epreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 180 x 235 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Plug-in City (2000) – Learn French Now!, 2010. Epreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 180 x 235 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Plug-in City (2000) – Moscou bleue, 2009. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 172 x 212 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Plug-in City (2000) – Moscou bleue, 2009. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 172 x 212 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Plug-in City (2000) – Green Houston, 2005. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 180 x 230 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Plug-in City (2000) – Green Houston, 2005. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 180 x 230 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Plan Voisin de Paris, 2004. Epreuve chromogène, 140 x 180 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Plan Voisin de Paris, 2004. Epreuve chromogène, 140 x 180 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Plan Voisin de Paris - V2 circulaire secteur C25, 2007. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 170 x 229 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Plan Voisin de Paris – V2 circulaire secteur C25, 2007. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 170 x 229 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Plan Voisin de Paris - V2 circulaire secteur C22, 2008. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 170 x 213 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Plan Voisin de Paris – V2 circulaire secteur C22, 2008. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 170 x 213 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Plan Voisin de Paris - V2 circulaire secteur C20, 2008. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 160 x 220 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Plan Voisin de Paris – V2 circulaire secteur C20, 2008. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 160 x 220 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Alain Bublex, Paysage 81 (Fantôme Plan Voisin de Paris - V2 Circulaire secteur C6), 2010. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 151,5 x 190 x 6 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie ValloisAlain Bublex, Paysage 81 (Fantôme Plan Voisin de Paris – V2 Circulaire secteur C6), 2010. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium, 151,5 x 190 x 6 cm © Alain Bublex, courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois

Les projets d’Alain Bublex sont de complexes fictions qui se déploient sur plusieurs supports : photographie surtout mais également, maquettes, cartes, prototypes, documents… Pour son premier projet « Glooscap », Alain Bublex imagine de toutes pièces une ville, et présente un ensemble de « fakes » témoignant de son existence et de son histoire : de la première carte sur parchemin aux photos numériques de paysages urbains. Alain Bublex conçoit comme des installations ses expositions personnelles, où sont réunies tous les objets relatifs à un même projet. Pour autant, comme souvent en art contemporain, l’idée générale du projet, si elle n’est pas expliquée, peut rester inaccessible au spectateur qui peut croire se trouver face à des projets d’architecte ou dans une salle de musée municipal.

Alain Bublex, Glooscap : les quartiers, 1995-1996, 1996. Installation composée de six lutrins de métal, 58 quartiers (épreuves chromogènes et encre sur papier, fiches de citoyenneté), vue de l’exposition “Dimanche matin” Frac Basse Normandie, Caen, France, 2001Alain Bublex, Glooscap : les quartiers, 1995-1996, 1996. Installation composée de six lutrins de métal, 58 quartiers (épreuves chromogènes et encre sur papier, fiches de citoyenneté), vue de l’exposition “Dimanche matin” Frac Basse Normandie, Caen, France, 2001
Alain Bublex, SMB-DLC/94 Co – 98089 (Second falls Glooscap),1998. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium,160 x 233 cmAlain Bublex, SMB-DLC/94 Co – 98089 (Second falls Glooscap),1998. Épreuve chromogène laminée diasec sur aluminium,160 x 233 cm

Chez Alain Bublex, l’œuvre est chantier, recherche, idée en cours. S’il se revendique artiste « par défaut », c’est moins par pose, que pour exprimer l’idée que l’art est le domaine où, avec son talent de designer-ingénieur, il peut explorer, tester, imaginer, hors des contraintes de la production industrielle.

Alain Bublex est représenté par la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois. Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques.

Vous aimerez aussi :

Eileen Gray

Gray’s anatomy.
Les expositions de designers ont la fâcheuse tendance d’engendrer chez le visiteur une remise en…

Hors champ

La ville invisible.
La façon dont sont agencés les rues et les bâtiments dans lesquels nous vivons…

2 réponses à “Alain Bublex”

  1. [...] Achour - Véronique Boudier - Simon Boudvin - Antoine Boutet - Alain Bublex - Stéphane Calais - Christophe Clottes - Guillaume Constantin - Jochen Dehn - Anne [...]

Laisser un commentaire